ledjely.com

ZOGOTA : après BSGR Valé, la… misère !

Depuis le départ en catastrophe, en 2012, de la société minière BSGR Valé qui y exploitait le minerai de fer, le district de Zogota situé au pied du mont Vonöh, s’enfonce dans la pauvreté. Le chômage est la chose la plus partagée dans la localité et les quelques 3 mille 500 habitants peinent à joindre les deux bouts.

 Nous sommes à Zogota, un district de la sous-préfecture de Kobéla, située à 45 kilomètres de la préfecture de N’zérékoré. Entre 2011 et 2012, la contrée était un pôle d’attraction pour les chercheurs d’emploi. « Au moment où la société brésilienne, BSGR Valé était là, le village était prisé. Les habitants étaient à l’aise. Il y a eu un développement très rapide car les jeunes qui ont eu la chance de travailler avec elle ont commencé à construire des maisons », explique Pépé Kolié, citoyen de la localité.

Mais cette image-là de Zogota est désormais lointaine. Même si cela ne fait que six ans seulement. De fait, depuis le départ de la société, le village ronge sa foi ; les habitants broient du noir. « Actuellement les jeunes ne travaillent pas. Ils se sont adonnés à l’alcool qui les conduit le plus souvent à la délinquance. La population souffre atrocement », regrette Pépé Kolié. Un regret partagé par Gopou Kolié. « Au temps de Valé, nos maris et nos enfants travaillaient et parvenaient à assurer les charges familiales. Mais actuellement c’est le sauve-qui-peut. C’est nous les femmes qui souffrons le plus », dit-elle.  Aujourd’hui, elle demande aux autorités de négocier avec une nouvelle société minière devant exploiter les gisements. Avis partagé par Alexis Maoto Haba. Pour lui, le chômage devient de plus en plus insupportable.

En tout cas, de cette sombre expérience, la localité semble en avoir tiré les leçons. Ainsi, un responsable de Zogota assure que toutes les dispositions sont prises pour éventuellement éviter les événements de 2012 « Déjà, on a mis en place un comité de concertation des localités minières qui est à l’image des autres zones minières du pays afin de sensibiliser les citoyens. Donc nous sommes convaincus que si une société arrive ici il y aura une parfaite collaboration avec les communautés », promet-il.

Il faut rappeler qu’en 2012, la population de Zogota avait manifesté contre la société BSGR Valé, à l’époque installée dans la localité dans le cadre de l’exploitation des gisements de fer. Cette manifestation avait entrainé la destruction des matériels de la société, la mort par balle de 5 villageois. Conséquence, la société s’était retirée sur la pointe des pieds, dans un contexte de bras de fer entre le milliardaire israélien Beny Steinmetz et les autorités guinéennes.

N’Zérékoré, Niouma Lazare Kamano, correspondant régional pour ledjely.com

Contact : 622783505

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire

ledjely.com

GRATUIT
VOIR