ledjely.com

VILLE MORTE/GREVE: Kaloum paralysée

La grève du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) se conjuguant à la journée ville morte appelée par l’opposition républicaine, Conakry la capitale guinéenne baigne ce lundi dans une atmosphère de tension intense. Tension d’autant plus intense que Kaloum, le centre administratif et des affaires de la ville, siège de la présidence de la République, est littéralement paralysée. Très tôt le matin, des jeunes révoltés ont envahi les principaux carrefours, armés de pneus auxquels ils ont mis feu. Conséquence, les véhicules arrivant de la banlieue sont bloqués au niveau de Tombo, à quelques encablures du palais du peuple. Pour prévenir des dérapages, gendarmes et policiers sont en faction au niveau de certains axes routiers.  

Apeurés, les taximen ont boudé la commune, laissant place à la spéculation de la part des conducteurs de moto-taxi. Ainsi, le trajet Kaloum-Madina qui, dans les conditions normales, coûte 10.000 GNF, est vite passé à 50.000 GNF. Quand il s’agit de plus loin encore, le prix peut aller jusqu’à 100.000 GNF.

La preuve par les images

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Balla Yombouno 

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire

ledjely.com

GRATUIT
VOIR