ledjely.com

TWEET DE SIDYA TOURE : Badra Koné décrypte

A l’occasion de l’entretien qu’il nous accordé en début de week-end au siège de notre rédaction, nous avons fait réagir le secrétaire général de la Jeunesse de l’UFR au tweet dans lequel Sidya Touré dénonçait des tentatives de débauchage de responsables de son parti par le pouvoir en place. Pour Ali Badra Koné, les manœuvres en question sont bel et bien réelles. Le déplacement du président de la République au chevet de Béatrice Daubige Dupontou en serait la preuve, selon notre invité. Par ailleurs, Badra Koné a plutôt confirmé les informations selon lesquelles Alpha Condé, dans l’optique de la nouvelle constitution, a proposé le poste de vice-président à son ancien Haut-représentant.

On s’en souvient encore. Le tweet rageur de Sidya Touré. En substance, l’ancien premier ministre estimait que ce ne sont pas les manœuvres de débauchage de certains responsables de son parti qui feraient oublier le bilan « désastreux » du régime d’Alpha Condé. De quoi parlait-il alors ? « Il parlait d’un mécanisme mis en place pour débaucher des responsables de l’UFR. Entre autres, Baïdy Aribot qui prend le président de la République pour aller rendre visite à une militante et responsable de l’UFR à l’hôpital », répond notre invité. Certes, la visite en tant que telle, n’est pas un problème, selon lui. « On pouvait se limiter à la visite. On n’est pas contre le fait que le président aille rendre la visite à quelqu’un. Surtout que c’est la fille d’un ami au président. On n’est pas contre », précise à propos Badra Koné. Sauf qu’il n’y a pas eu que de la compassion. « Aller jusqu’à instrumentaliser cette personne, diffuser les images de la visite dans le JT de la RTG. On n’était plus là dans la compassion ordinaire. On a estimé que cela relevait de la propagande », estime le responsable de la Jeunesse de l’UFR. Qui ajoute qu’ « au-delà de cette dame, les tentatives sont orientées vers d’autres responsables du parti. Mais je ne peux pas vous dire lesquels ».

Sidya Touré, prochain vice-président ?

Par ailleurs, nos confrères d’Africaguinee évoquaient une proposition du poste de vice-président faite à Sidya Touré. « Je pense que ces propositions ont effectivement été faites de la part de ceux dont parle le journal », confirme notre invité. Qui tranche aussitôt : « Sidya Touré n’est pas en politique pour être le vice-président de quelqu’un d’autre ».

Selon nos confrères, la proposition en question s’inscrirait dans le cadre de la nouvelle constitution qu’on soupçonne Alpha Condé de vouloir soumettre aux Guinéens. Une constitution qui prévoirait en effet le poste de vice-président, en lieu et place de celui de premier ministre qui en serait banni.

Propos recueillis par Boubacar Sanso BARRY & Thierno Diallo

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
Avatar
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire