ledjely.com

TABASKI : « le débat sur l’égalité entre l’homme et la femme n’a pas lieu d’être »

A l’instar de leurs coreligionnaires du monde, les musulmans guinéens célèbrent ce 21 août 2018, la fête de l’Aid-el-Kebir communément appelée fête de Tabaski. A Petit Simbaya dans la commune de Ratoma, c’est la mosquée centrale qui a servi de cadre à la prière collective. Le coup d’envoi de la prière a été donné à 9h33 par l’imam Bokoum. Un imam qui a axé son sermon de circonstance sur la thématique de l’égalité entre l’homme et la femme. Débat sur lequel il une opinion plutôt tranchée.

Catégorique, il déclare en effet, « le débat sur l’égalité entre l’homme et la femme n’a pas lieu d’être car l’islam ne le consent pas ». Sûr de son fait, l’imam, entouré de ses deux adjoints, pense que la femme ne peut prétendre égaler l’homme. Et le fait même d’en faire un débat relève, selon lui, sinon de la perversion, de la diversion.

Pour le reste, il a invité les fidèles à accomplir de bonnes œuvres. « Si vous faites trop du mal à vos proches, à l’au-delà, toutes vos bonnes œuvres leurs seront transférées, et inversement ».

Seulement, les fidèles auxquels il s’adressait, avaient pour leur écrasante majorité, ramassé leurs tapis de prière pour rejoindre leurs domiciles respectifs. Diariou Diallo, elle, est restée. « Je suis là pour compléter les bénédictions que je suis venue chercher. Après la prière, il est recommandé d’écouter le sermon – saluer l’entourage et emprunter un autre chemin pour le retour », rappelle-t-il très fidèlement.

A noter que le sermon a été livré en Poular et Soussou.

Hawa Bah

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire

ledjely.com

GRATUIT
VOIR