ledjely.com

SONFONIA-FOULA MADINA : les élèves dans la rue

Comme cela était prévu, la grève du SLECG version Aboubacar Soumah a été déclenchée ce lundi sur toute l’étendue du territoire national. Visant à l’amélioration des conditions de vie des enseignants, le mouvement a été plutôt suivi notamment au niveau des établissements scolaires de la capitale guinéenne.  Du côté en particulier du collège-lycée de Sonfonia, les élèves restés sans cours, menacent de descendre dans la rue, si la paralysie se poursuit.  

Salles de classe vides et paralysie de la circulation, ce sont les là les faits majeurs qu’on pouvait relever ce lundi au collège-lycée Sonfonia, dans la commune de Ratoma. Comme ayant reçu une consigne, les encadreurs du lycée Sonfonia n’ont pas voulu se prononcer sur la grève. Cependant, il était plutôt aisé de constater le climat n’est pas celui des jours ordinaires.

Devant l’établissement, élèves et policiers se faisaient en effet face. Quelques élèves ne se privant de s’en prendre aux autorités. Ibrahima Kalil Soumah élève en Terminales Sciences Maths, nous a ainsi confié «Je suis déçu du comportement de nos autorités. Que tu sois du côté gouvernement ou côté syndicaliste, je pense que c’est nous les élèves qui perdons. Ils devraient s’asseoir et trouver un terrain d’entente au lieu de passer par la voie violente, avec ses jets de pierres. Nous serons en retard sur le programme des cours .Nos dirigeants devraient avoir pitié et faire en sorte que nous reprenions les cours, surtout nous avons à affronter le baccalauréat ».

Il faut cependant relever que pendant que certains élèves, dans la rue, jetaient des pierres contre les forces de l’ordre ou pour paralyser la circulation, d’autres, en particulier au sein des établissements suivaient les cours.  Ce qui ne plaît pas toujours.  Moussa Kouyaté, élève au collège 2 de Sonfonia T7 avoue : « Nous on ne pas être dans la rue en train de manifester pour la cause de tous et que les autres élèves du privé soient en classe. Je pense ce n’est pas juste et, c’est pourquoi nous voulons les sortir des salles de classe pour qu’on manifeste ensemble ».

Mohamed DORE www.ledjely.com

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire