ledjely.com

SLECG : le 6ème congrès a démarré sur fond d’attaques

En dépit des menaces et mises en garde des pro-Aboubacar Soumah, le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG version Sy Savané) a entamé ce mercredi, dans la salle de l’Ecole nationale des arts et métiers (ENAM) de Coléah son 6ème Congrès national ordinaire sous le thème « Syndicat  et défis de la démocratie ». Cependant, les discours livrés à l’occasion, empreints de défiance et d’attaques à peine voilées, en disent long sur le climat délétère et les rivalités qui sous-tendent l’organisation du congrès.

Ainsi, Souleymane Sy Savané, le secrétaire général sortant a notamment déclaré : «  Le SLECG n’est pas un jeu d’enfants où n’importe qui, n’importe comment peut s’approprier la paternité de l’organisation sans tenir compte des textes juridiques qui régissent son fonctionnement.  (…) Nous sommes le SLECG et personne d’autre ne peut donner les preuves d’avoir à sa guise des commandes qui font de l’intéressé le justicier autoproclamé incontournable ». 

Pour lui, la tenue de ce congrès est la preuve que ceux qui ont très tôt crié à la victoire, avaient tout faux « Je suis heureux parce que certains énergumènes ont beaucoup pensé ou divagué pour dire que le vrai SLECG était mort. C’est mal connaitre le SLECG. Voici la preuve vivante aujourd’hui, la présence des délégués s’élève à plus de 90% et cela signifie que le SLECG a bel et bien ses deux pieds sur terre ».

A sa suite, Louis M’Bemba Soumah, le secrétaire général de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG), centrale à laquelle le SLECG est affilié, a aussi assené ses piques : « J’ai entendu des soi-disant syndicalistes raconter sur les ondes, toutes sortes de contrevérités, en n’hésitant même pas de m’adresser des outrages de toutes natures, mettant ma personne sur la sellette. Je suis surpris que des gens venus au syndicat, il y a moins d’un an viennent perturber le fonctionnement normal de cette organisation en se donnant des faux titres et de fausses qualités contournant toutes les règles en la matière en particulier les textes qui régissent le SLECG ».

Fort de la tenue de ce congrès, Louis M’Bemba Soumah rassure que le SLECG qui lui est fidèle sortira victorieusement des turbulences actuelles : « Le SLECG ne mourra pas et nous autres membres fondateurs, sommes rassurés au regard des engagements que nous lisons sur vos visages et que vous réussissez infailliblement à juguler ces difficultés et à parvenir à vos expériences».

Balla Yombouno

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire