ledjely.com

SLECG: la réplique de Kadiatou Bah

Au sein du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), les hostilités sont relancées entre les tendances. D’autant que Kadiatou Bah, la secrétaire générale du camp proche de Sy Savané, n’entend plus se laisser faire. En retrait et relativement réservée depuis son élection, elle commence à émerger de son mutisme et semble prête pour la bataille. Ainsi, ce jeudi, elle a animé une conférence de presse pour répondre aux accusations d’Aboubacar Soumah au sujet de l’attaque contre le siège de Donka.  

 «Je suis surprise qu’un groupuscule de personnes se réclamant  d’un  certain « SLECG » inconnu, déclare qu’il se désaffilie de l’Union  syndicale  des travailleurs de Guinée (USTG). Nous nous considérons que sa c’est un non-événement », a tout d’abord déclaré Kadiatou Bah.

 Parlant des accusations portées contre elle suite à l’attaque du siège de  SLECG D’Aboubacar Soumah,  elle précise : «  ce siège  n’a jamais été attaqué. C’est pour le SLECG. Ce siège-là a été construit par le premier secrétaire général Louis M’Bemba Soumah qui a déjà fait 4 mandats, 21 ans de poste de secrétaire général pour la même structure… Nous ne voyons pas pourquoi les individus se réclament propriétaires privés de ce siège. Nous sommes désolés. Nous sommes revenus dans notre maison, nous avons ouvert les bureaux et on est rentrés ».

Au camp adverse, elle lance : « le combat ne fait que commencer, le combat continu ». Au passage, elle fait part de sa bonne foi et de la disponibilité de son camp à travailler avec tout le monde. « Nous ne sommes ni ennemis, ni adversaires à quelque syndicaliste que ce soit. Nous aurions souhaité que ce combat soit un combat commun pour pouvoir mieux défendre les intérêts moraux et matériels des travailleurs en général et des travailleurs du système éducatif en particulier», conclue-t-elle.

Balla Yombouno

628742308

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire