ledjely.com

SECTEUR SANITAIRE: de la gestion du personnel et des possibilités de recrutement

Au cours du Conseil ordinaire des ministres de ce jeudi, le ministre de la Santé, Edouard Niankoye Lamah, a fait deux communications. La première relative à la gestion du personnel dans le secteur sanitaire est un diagnostic qui révèle de manière criante que Conakry et ses environs se taillent la part du lion au détriment des autres zones du pays. Quant à la seconde communication, elle a porté sur les possibilités qu’offre le secteur en matière d’emploi des jeunes. De l’exposé du ministre, on peut retenir que les besoins de recrutement des jeunes existent bel et bien et que grâce notamment aux partenaires techniques et financiers (PTF), les ressources, elles aussi, sont à disposition. Conséquence, on devrait donc s’attendre à des concours dans le secteur. Mais pour davantage de détails, nous vous proposons la partie du compte-rendu du Conseil réservée à la communication du ministre de la santé. 

Pour la gestion du personnel de la santé, le Ministre a indiqué que pour améliorer les indicateurs de santé dans notre pays, il faut disposer de ressources humaines équitablement reparties, fidélisées avec une administration locale engagée et motivée.

En matière de répartition des effectifs, le pays compte un effectif de 11 992 agents qualifiés. Sur ce nombre, Conakry utilise les 36%, alors que ses besoins réels n’excèdent pas 18%. Par catégorie professionnelle, la capitale concentre 52% des sages-femmes, 43% des aides de santé et 67% des médecins.

Les contrôles périodiques ont montré que le taux annuel cumulé des absences au poste de travail pendant 3 mois de suite ou de façon intermittente est de 38%. Le taux le plus élevé se situe au niveau des médecins et des pharmaciens.

En matière de mobilité des cadres de l’administration sanitaire, on constate que 84% ont plus de 5 ans à leurs postes, certains allant jusqu’à 20 ans.

Le conseil a demandé au ministre de maintenir le moratoire des affectations vers Conakry, Dubréka et Coyah et d’appliquer le principe des services hors de ces zones pendant les premières années suivant le recrutement.

Le conseil a, en outre, invité le Ministre à mettre en œuvre les mesures pour corriger les anomalies énumérées ci-dessus.

Dans le cadre de la décentralisation, le Conseil a invité le Ministre de la Fonction Publique de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration de présenter au Conseil Interministériel prochain le document sur le projet de création d’une Fonction Publique locale.

Pour la stratégie de l’emploi des Jeunes dans le secteur de la santé, le Ministre a indiqué que l’emploi des jeunes permet de faire face à certaines urgences liées au secteur de la santé.

L’état des lieux du secteur a montré que le contexte épidémiologique actuel du pays est marqué par l’existence de nombreux problèmes de santé parmi lesquels il faut citer : (1) les  maladies transmissibles  notamment le paludisme, la tuberculose, le VH/SIDA, les helminthiases et les  Infections Respiratoires, (2) les maladies non transmissibles dont l’hypertension artérielle, les cancers, le diabète et (3) les maladies à potentiel épidémique (méningite cérébrospinale, rougeole, fièvre jaune, cholera).

Par rapport à l’effectif cumulé actuel qui est de 13 703 professionnels de la santé, il existe donc un déficit global de 16 297 agents répartis entre les différents corps médicaux.

Parlant des possibilités de création d’emplois pour les jeunes, le Ministre estime que celles-ci se basent sur plusieurs éléments que sont la politique nationale de santé, la convergence de points de vue avec les Partenaires Techniques et financiers qui appuient le secteur et la disponibilité de fonds.

En se basant sur ces différents éléments, pour l’année 2018, il a soutenu que les possibilités réelles de création d’emplois pour les jeunes sont estimées à 3900 nouveaux emplois sur base de financement des PTF.

L’incidence financière annuelle de ce recrutement est de 47 388 000 000 FG.

Le conseil a demandé au Ministre de délocaliser les concours de recrutement au niveau des régions administratives pour fidéliser les agents à leurs postes d’affectation conformément aux termes de références de l’appel à candidature et de s’appuyer sur les Ecoles de Santé communautaire pour organiser ces concours de recrutement d’agents relais en santé communautaire.

Avec la Cellule de communication du gouvernement

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire

ledjely.com

GRATUIT
VOIR