ledjely.com

REVUE ANNUELLE UNICEF-GUINEE: « La théorie du changement est en marche… »

La Revue annuelle nationale de Coopération UNICEF-GUINEE 2018–2022 s’est tenue les 26 et 27 novembre 2018 à Conakry. Elle a réuni les maires des 40 communes de convergence, les gouverneurs des régions, les cadres des départements ministériels concernés et la société civile. Elle fait suite aux revues communales et régionales durant lesquelles, les participants ont, dans un premier temps, procédé à une introspection collective pour mieux apprécier les efforts, ils ont ensuite identifié les goulots d’étranglement, mais également, proposé des solutions appropriées dans un esprit de dialogue interactif et de partenariat.

La mise en œuvre du Programme National d’Appui aux Communes de Convergence (PNACC) a révélé un engagement ferme et une volonté politique exprimée du Gouvernement, pour davantage responsabiliser les communes de convergence choisies pour la phase pilote du programme prévue sur la période 2018–2022.

Dr Diene Keita, ministre de la Coopération et de l’Intégration africaine, le Général Bourema Condé, ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation (MATD) et Marc Rubin, Représentant de l’UNICEF, ont rehaussé de leur présence les cérémonies d’ouverture et de clôture de la Revue.

Durant deux jours, les participants ont passé en revue les forces et les faiblesses de leurs localités et des pistes de solutions ont été proposées. C’est le cas de Sibara Keita, maire de la commune rurale de Balaki, dans la préfecture de Mali, qui garde espoir « j’ai la commune la plus déshéritée des communes de convergence où tout reste à faire. Mais avec ce programme et l’appui du gouvernement et de ses partenaires, Balaki sera une merveille », promet-il.

es participants lors des sessions de groupe ©UNICEFGuinea/F.Tandiang

Pour Marc Rubin, Représentant de l’UNICEF, le PNACC est l’épine dorsale du programme de la coopération GUINEE-UNICEF 2018–2022. « La tenue de la présente revue annuelle nationale est une illustration de l’engagement continu du Gouvernement, à la pleine réalisation des droits des enfants partout en Guinée et de façon inclusive. Vous avez mis en place des politiques nationales qui contribuent à un environnement favorable pour la promotion des droits des enfants ; j’en veux pour preuve la politique de santé communautaire, la politique nationale d’inclusion sociale, la stratégie nationale de modernisation de l’état civil, le plan sectoriel pour l’éducation, le compact WASH, la politique de décentralisation et de déconcentration. Et ce que j’ai vraiment apprécié dans les différentes interventions des maires, c’est ce dialogue d’appropriation

nationale et ça, c’est très important pour l’UNICEF », note-t-il.

Du 20 au 24 novembre 2018, s’est tenu à Marrakech, le sommet international AFRICITES. L’UNICEF a facilité la participation des maires de Baro, Dounet, Samaya, Bossou et Gberedou à cet important évènement. Ibrahima Kalil Condé, maire de Gberedou Baranama, porte-parole, dira « quand tu demandes à quelqu’un de t’aider, il serait préférable qu’il te trouve aussi sur le chemin du développement. Durant notre séjour au Maroc, l’on n’a pas vu un sachet d’eau trainer par terre, ni un enfant dans la rue. Cela nous a vraiment impressionnés. Durant notre voyage, nous avons signé un accord de partenariat avec l’association des maires du Maroc. Nous remercions le gouvernement et son partenaire l’UNICEF, car ce voyage a vraiment été édifiant pour nous par rapport à ce qui se fait ailleurs ».

Les maires de Baro, Dounet, Samaya, Bossou et Gberedou©UNICEFGuinea/Afreecom

Le Général Boureima Condé, ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, dira à l’endroit des maires « vous êtes des exemples que nous comptons dupliquer pour la mise à l’échelle de cette expérience. Il faudrait donc que vous vous mettiez pleinement dans l’exercice d’atteinte des objectifs que nous attendons du PNACC. Les autres sont des maires de communes et vous, vous êtes les maires de convergence, cela est entré désormais dans la nomenclature administrative dans mon ministère. Vous n’avez pas droit à l’erreur, car nous y veillerons ».

En tant que tutelle et interface des partenaires bi et multilatéraux, Dr Diene Keita, ministre de la Coopération et de l’Intégration africaine, représentant le premier ministre, s’est dit rassurée que la commune de Balaki verra la vision 2030 dans la forme rêvée et les autres communes suivront. Elle ajoutera qu’ « aujourd’hui, grâce aux communes de convergence, l’on a nos chances, l’on a de l’espoir. Nous avons entendu vos recommandations, nous allons vous accompagner, mobiliser les ressources nationales et internationales. L’UNICEF a mis les jalons qu’il faut pour le développement inclusif du capital humain en commençant par les enfants et cela ne saurait s’arrêter. La théorie du changement est en marche».

Pour sa part, le Parlement des enfants, représenté par Abdourahmane BAH, a exhorté les maires présents à mettre en place des clubs de 10 enfants qui seront associés aux réunions de prise de décision pour que la voix des enfants soit prise en compte.

©UNICEFGuinea/Afreecom

À l’issue des travaux, les participants ont adopté une résolution finale pour l’ensemble des 40 communes de convergence. Il s’agira de s’assurer, de façon durable de leur financement effectif, de renforcer la gouvernance locale et l’exercice effectif des 14 compétences transférées. Elle a été accompagnée d’un plan d’action et d’un plan de suivi détaillé qui sera soumis au Gouvernement guinéen.

La résolution de la revue annuelle nationale UCC- UNICEF 2018

 

 

 

Ibrahima Sory KABA UNICEF Guinée

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire

ledjely.com

GRATUIT
VOIR