ledjely.com

PROTOCOLE D’ACCORD: Aboubacar Soumah dévoile le point d’achoppement

Depuis quatre jours, la Guinée est suspendue à un protocole d’accord qui peine à être signé entre le SLECG et le gouvernement en vue de mettre fin à la grève dont est victime le système éducatif depuis trois mois. Depuis lundi, chaque rendez-vous annoncé pour la signature s’est finalement révélé un leurre. Aussi, au sein de l’opinion, tout le monde se demande ce qui bloque. Les principaux acteurs du gouvernement, d’une part, et du syndicat de l’autre, se refusant à dévoiler le contenu du projet d’accord, la spéculation allait bon train. Eh bien, désormais, on en sait un peu plus. intervenant chez nos confrères de Gangan FM, dans l’émission carrefour, le secrétaire général du SLECG dévoile la pomme de discorde. 

Et ce n’était pas, comme on l’a pensé, le caractère rétroactif du dégel des salaires. « C’est parce qu’il était question qu’on note à la fin du texte (protocole d’accord), que pendant les examens, nous ne devons pas engager un mouvement de grève. Ils voudraient que nous concluions le protocole d’accord par cette phrase-là« , a expliqué Aboubacar Soumah au micro de nos confrères.

A cette requête du gouvernement, le SLECG aurait opposé un refus catégorique: « Nous leur avons dit NON. Et que s’ils l’exigent maintenant, c’est parce qu’ils ne sont pas sûr qu’ils vont respecter les clauses qui sont dans le protocole d’accord. Sachant très bien que s’ils ne les respectent pas, nous allons empêcher la tenue des examens. C’est pour cela qu’ils prennent des gardes-fous-là« , a poursuivi le secrétaire général du SLECG. Avant de conclure: « Nous n’avons pas accepté« .

Aboubacar Soumah a indiqué à nos confrères qu’il est de nouveau en route pour la cérémonie de signature du fameux protocole, assurant au passage que les gouvernement aurait finalement accepté de renoncer à l’insertion de cette exigence dans le document.

Boubacar Sanso BARRY

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire