ledjely.com

PROJET RECCLAS : le comité de pilotage fait le point

Un réceptif hôtelier de N’zérékoré, a accueilli ce mardi 9 avril 2019, la deuxième réunion du comité de pilotage du projet de renforcement de la collaboration entre les collectivités et les autorités sanitaires (ReCCLAS). Un projet dont la vocation est l’amélioration de la santé de la population de la région de N’zérékoré, par la promotion de la santé communautaire. Une cinquantaine de participants venus des 25 collectivités locales, des institutions onusiennes, des ONG locales, des directions préfectorales de la santé de Beyla, Lola et N’zérékoré ont pris part à la rencontre.

Financé par l’Union européenne (UE) et l’Agence française de développement (AFD), le projet ReCCLAS, conjointement mis en œuvre par Terre des hommes, AGIL et PRIDE-Guinée, couvre 25 communes rurales des préfectures de Beyla, Lola et N’zérékoré.

Au lancement des travaux du comité de pilotage, le directeur régional de la santé de N’zérékoré a dégagé l’importance que le gouvernement guinéen accorde à la santé des populations. Celle-ci serait une priorité des autorités, à en coire Dr Adama Kaba. Et pour y arriver, le gouvernement userait entre autres stratégies, de la promotion de la santé communautaire, indique-t-il.

Pour sa part, le représentant pays de ‘’Terre des hommes’’ s’est penché en particulier sur les l’objectif qui se rattache à la rencontre. « L’objectif de notre rencontre est de faire le point sur nos activités, de tirer les enseignements de ce qu’on a fait et de réfléchir ensemble à la suite qu’on va donner au projet ReCCLAS. Pour nous permettre d’atteindre les objectifs mais surtout pour permettre aux communautés cibles de bénéficier d’un service de soins de proximité et de qualité », a souligné à ce sujet David Bridier.

Dans son discours de circonstance, la représentante de l’UE, quant à elle, s’est réjouie de la « collaboration étroite au niveau central, régional et local pour l’alignement des interventions. Cela a permis d’obtenir les résultats escomptés », s’est félicitée Madame Caroline de l’UE.

Participant à la réunion, le chef du centre de santé de Foumbadou (Lola) pour sa part, met en exergue les avantages du projet dans sa zone. « Il a permis de rétablir la confiance entre agents de santé et la communauté et renforcer la compétence des agents de santé », souligne Dr. Jean Louis Haba.

Enfin, Jean Smith Sandy, le représentant du gouverneur de la région, par ailleurs président de la cérémonie d’ouverture, a relevé l’engagement des acteurs impliqués dans le projet. Un engagement qui, selon lui, se traduit notamment par la forte mobilisation qu’il dit avoir constatée autour de la réunion du comité de pilotage. Il invite néanmoins ces mêmes acteurs à travailler dans le sens de la pérennisation des acquis du projet. « Le projet n’a de valeur que quand les acquis sont pérennisés et surtout en faveur des populations », a ainsi conclu Jean Smith Sandy

N’zérékoré, Niouma Lazare Kamano pour ledjely.com

Contact : +224622783505 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
Avatar
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire