ledjely.com

PRÊTS CHINOIS: des ministres précisent

Les ministres de l’Energie et de l’Hydraulique,  de l’Economie et des Finances, et celui  des Travaux publics, ont conjointement animé ce mercredi 12 septembre 2018, une conférence de presse.  Au coeur de la communication  la convention de prêt de 1.175.468.700 de dollars américains entre la Guinée et la Direction d’Eximbank China pour la construction du barrage hydroélectrique de Souapiti et de deux autres accords de prêt portant d’une part sur route nationale n°1 Coyah-Mamou-Dabola et de l’autre, sur la voirie urbaine de Conakry.

Si le président de la République n’est pas revenue les mains de son dernier séjour chinois, le ministre de l’Economie et Finances, Mamady Touré admet néanmoins que les négociations ont été plutôt ardues. « Le président de la république a joué un rôle déterminant dans les négociations ». Ce en partie parce que le montant que sollicitait la Guinée était suffisamment important. D’autant qu’il était notamment question du financement du barrage de Souapiti, le premier projet guinéen dont le financement dépasse le milliard de dollars américains.

D’une puissance prévisionnelle de 450 MW, le barrage de Souapiti a déjà englouti, selon le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, près de 700 millions de dollars, investis par la société avec laquelle la Guinée est en partenariat pour construire le  barrage. Ce qui fait dire à Cheick Taliby Sylla qu’il « n’y aura plus d’autre barrage plus grand que Souapiti en République de Guinée. Sa réalisation  coute plus important  d’un  milliard 175 millions de dollars … »

Pour  le remboursement de ce prêt, Mamady Touré, le ministre de l’Economie a précisé: «  pour le barrage de Souapiti,  il s’agit d’un prêt qui porte sur 20 ans avec un délai de grâce de 7 ans. Le taux d’intérêt est de 2% par l’an ». Et son homologue de l’Energie de compléter: « Le remboursement du prêt ne sera pas fait par l’Etat guinéen, mais par la société qui a été créée à cet effet,  appelée la Société de Gestion de l’Energie de Souapiti ».

 Quant aux projets routiers, le ministre de l’économie et des finances a indiqué le financement de la route nationale Coyah-Mamou-Dabola et de la voirie urbaine Conakry coûte 598 millions de dollars.

Pour sa part, le ministre des Travaux publics  a indiqué la durée des travaux de ce tronçon  est de 36 mois.  « Par rapport à la voirie de Conakry  qui fait  66 km, il y aura  l’agrandissement (2X2)  de Belle-vue au pont 08 novembre avec deux échangeurs. Deux autres  échangeurs seront réalisé au km36 et à Kagbelen pour fluidifier la circulation dans Conakry », a affirmé le ministre des travaux publics.

A rappeler que le barrage hydroélectrique de Souapiti est en cours de construction par la société China International Water and Electric Corporation (CWE). Il produira, à terme, 1899 GWh par an pour une puissance installée de 450 MW.

Balla Yombouno

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire

ledjely.com

GRATUIT
VOIR