ledjely.com

N’ZEREKORE : le savon Kabakoudou, plutôt une bonne affaire

Proposé à un prix abordable et surtout prisé pour sa tendance à durer, le savon local nommé ‘’Kabakoudou’’ est en vogue à N’zérékoré. Générant d’importantes ressources, sa fabrication et sa commercialisation mobilisent de citoyens. Des nombreux ateliers installés çà et là à travers la ville, sortent d’importantes quantités de ce Kabakoudou dont la fabrication expose néanmoins à quelques risques d’accidents.  

A N’zérékoré, le vice-président de la Délégation spéciale sortante fait office de Monsieur Kabakoudou. Il évolue dans le secteur depuis une vingtaine d’années et n’a cessé de progresser d’une année à une autre. Ayant son atelier derrière le dépôt de carburant, au quartier Gbangana, Alassane Diallo a reçu notre correspondant :

J’ai commencé avec un bidon puis deux bidons et ainsi de suite. Mais aujourd’hui, j’utilise douze à treize fûts par jour. Je suis dans cette affaire il y a plus de 20 ans et on produit 23.400 morceaux de 1500 GNF et plus de 17.000 de ceux de 2000 GNF, par jour.

De fait, la fabrication du Kabakoudou ne rapporte pas qu’à ceux qui le fabriquent. Sa production nécessite de la soude caustique, l’eau, l’huile palmiste, les fûts vides et les plastiques pour se protéger. Néanmoins, il n’y a pas que le positif. Car des risques d’accidents, il y en a. D’autant que certains des produits entrant dans la composition du savon sont toxiques. Mais ce sont là des risques qu’on peut minimiser à défaut de les éviter systématiquement. Pour cela, suggère Alassane Diallo qui emploie une quinzaine de personnes, il faut s’entourer de quelques précautions :

Pour prévenir des cas d’accidents, j’ai toujours cherché du matériel de protection comme des gangs, des lunettes, des bavoirs, des bottes, des plastiques et des chaussettes pour la sécurité de mes travailleurs.

Dans la même dynamique, il a flétri le fait pour certains, d’installer leurs ateliers dans l’enceinte même des concessions. Cela revient, selon lui, à décupler les risques.

Il faut signaler que le savon kabakoudou est utilisé dans les familles pour la lessive et la vaisselle.

Niouma Lazare Kamano, correspondant régional Guinée forestière pour www.ledjely.com

Contact : 622783505

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire