ledjely.com

N’ZEREKORE : la grève en passe de prendre une nouvelle tournure

Au terme de la première journée de grève d’hier, le préfet de N’zérékoré, Sory Sanoh, via une radio locale, avait appelé les enseignants à reprendre les cours. Mais cette exhortation ne semble pas avoir reçu l’accueil escompté. En tout cas, comme hier, les enseignants continuent de bouder les classes ce mardi. Pis, les élèves du collège ‘’Amara Noké Diabaté’’ ont même investi les rues.

Pour les autorités en charge de l’éducation mais aussi celles administratives de la ville de N’zérékoré, ce n’est pas loin d’un camouflet. En dépit des menaces et intimidations pour étouffer le mouvement de la grève,  plusieurs écoles publiques de la place continuent en effet de suivre le mot d’ordre de grève lancé par Aboubacar Soumah et consorts.

Pourtant, dans une interview qu’il a accordée hier soir à la radio Zaly liberté FM de N’zérékoré  le préfet, Sory Sanoh a demandé aux enseignants et élèves de reprendre les cours. Sauf que ce mardi, aux  lycées Alpha Yaya Diallo, Général Lansana Conté et Félix Roland Moumié, les élèves sont présents mais pas les enseignants.  « Depuis 7h du matin, nous sommes là mais on ne voit aucun professeur. Du moins ceux qui sont présents refusent de rentrer dans les classes », raconte un élève rencontré au lycée Général Lansana Conté.

Par ailleurs,  plusieurs élèves du collège Amara Noké Diabaté sont descendus dans la rue ce matin pour manifester leur mécontentement. Une dynamique qui devrait se révéler contagieuse

Niouma Lazare Kamano, correspondant régional pour ledjely.com

Contact : 622783505  

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire