ledjely.com

MINISTERE DU BUDGET : des responsables mis en cause

Pour le ministère du budget, ces temps-ci ne sont certainement pas les meilleurs. En effet, depuis quelques jours, il s’élève de ce département des soupçons de magouilles et d’affaires louches qui contrastent avec l’image de transparence et de probité dont le chef du département en personne s’efforce d’être l’incarnation. Ainsi, après l’histoire de la surfacturation démentielle autour des 5 véhicules 4×4, Mohamed Lamine Doumbouya et des cadres de la Direction nationale des impôts (DNI) sont, ce vendredi, cités par un entrepreneur qui leur reproche de lui devoir pas moins de 2 milliards de GNF, dans le cadre de services qu’il leur aurait dûment rendus. Dans la foulée, le plaignant qui s’est exprimé devant la presse, a dépeint le ministre du budget et ses principaux collaborateurs comme des cadres qui font supporter à l’Etat leurs services privés.

L’entrepreneur en question, c’est Dany Camara, patron de Cifree-Guinée. Il dit courir après une rondelette somme de 2.235.000.000 GNF que lui devrait la Direction nationale des impôts, suite à l’ameublement des locaux de cette direction par son entreprise. Pourtant, il aurait régulièrement souscrit à la sollicitation et préfinancé l’ameublement de l’immeuble de 7 étages. Mais que maintenant, il réclame son dû, on lui opposerait le fait d’avoir surfacturé ses services. Pis, il aurait même reçu un avis en vertu duquel on lui réclame des indemnités pour défaut d’enregistrement d’un de ses contrats à Siguiri. Pour lui, l’avis en question n’est plus, ni moins qu’une tentative d’intimidation à son encontre. De fait, les pénalités consécutives à ce défaut d’enregistrement se chiffreraient à plus de 900 millions de GNF.

En ce concerne le précédent contrat liant sa société à la direction nationale du budget, M. Camara conteste énergiquement les accusations de surfacturation dans son exécution.

Le montant total s’élève à 2.235.000.000 GNF. Il y a eu des prestations hors direction nationale des impôts mises sur le même contrat. Les factures parlent d’elles-mêmes. On a fait les différents bureaux des conseillers, le bureau d’immatriculation, les meubles, la climatisation, les sanitaires, etc. C’est ma société qui a fait le tout. Le bureau complet Boston qu’il traite de petit bureau est un bureau présidentiel, et celui du chef de service des grandes entreprises qui est au 1er étage, il a coûté 50.950.000 GNF au lieu de 260.000.000 GNF. On a rendu la DNI éclatante et c’est comme ça qu’ils nous payent

Le patron de Cifree-Guinée est si remonté que, selon lui, ceux qui l’accusent aujourd’hui de surfacturation, savent qu’il leur a fait des prestations privées dans le cadre du même contrat relatif à l’ameublement de la DNI

Allez-y demander au ministre du budget qui a meublé sa maison qui est à la minière ? Ces factures de Meubles et décor en font foi. Sa famille devait arriver et les travaux ont été effectués urgemment. Son armoire, ses meubles, ses deux salons. (…) Allez y demander au le directeur national… Sa maison à Sangoyah, son salon qu’il a là-bas, ils sont miens, puisque tant que ce n’est pas payé, ça m’appartient. La maison de sa maman et de son papa… Sa maison de Nongo Conteya et tout l’ameublement (l’abonnement d’un an à Canal+, la télé, le frigo, la climatisation, la peinture etc.) (…) Ensuite viens le tour de son directeur adjoint qui, d’ailleurs, m’a dit en face qu’on ne me payera pas. Parce qu’il était prévu de me payer au mois de février. J’ai fait la maison de son grand-frère (ses deux chambres, la climatisation, etc.) et sa propre maison R+1. Ils me traitent de quelqu’un qui a fait la surfacturation, (mais) entre ces responsables et moi, qui a surfacturé ou qui a volé. J’ai les photos et les images sur les clés, les photos de leur maisons et tout.

Aminata Kouyaté

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire

ledjely.com

GRATUIT
VOIR