ledjely.com

MINES : bientôt une raffinerie à Kindia

Très souvent interpellées sur la nécessité de la transformation des mines, les autorités guinéennes multiplient les initiatives et les partenariats permettant de relever ce défi. Ainsi, le ministre des Mines et celui du Budget d’une part, et de l’autre, la Société des bauxites de Guinée (SBG), viennent de signer une convention en vertu de laquelle la seconde s’engage à construire une raffinerie d’alumine à Kindia, dans le cadre d’un projet intégré Bauxite-Alumine. La signature de la convention a eu lieu ce lundi 14 mai 2018, dans les locaux du ministère des Mines et de la Géologie. A l’occasion, les différentes parties ont également rendu publics les autres avantages que la Guinée notamment pourrait tirer de cet autre projet minier.

Le projet de la SBG SA, résulte d’une concession minière portant sur une superficie de 502 km2 qu’elle a obtenue en février 2016, pour une durée de 25 ans. A la suite des travaux d’exploration, elle a y découvert un gisement économiquement exploitable avec des réserves estimées à 300 millions de tonnes de bauxite, d’une teneur moyenne en alumine de 41, 4 %. D’où son option pour un projet intégré Bauxite-Alumine, avec notamment la construction  et l’exploitation d’une raffinerie ayant une capacité initiale de 1,6 tonnes d’alumines. Pour ce qui est de la mine, sa prévision de production est de 8 millions de tonnes de bauxite dont 3 seront destinées à l’exportation et 5 à la transformation en alumine.

En termes d’impacts socioéconomiques, la SBG, avec un investissement de 1 milliard 400 millions de dollars américains, promet durant la phase d’exploitation, 1803 emplois directs et plus de 6000 emplois indirects. Quant à la phase de construction, elle générera plus de 10.000 emplois. A cela, on peut ajouter la perspective d’accroissement des recettes de l’Etat via les impôts et taxes (dont 0,5 % du chiffre d’affaire au titre de contribution au développement local) ainsi que des infrastructures dont des routes, une unité de production d’électricité, des installations de transport et des infrastructures de stockage et celles pouvant avoir un effet d’entrainement sur les activités agricoles.

Il faut dire que d’ores et déjà, la SBG est impliquée dans la culture de 250 ha de semence de qualité dans les environs de Garafiri et qu’elle envisage la mise en valeur de 5000 ha pour la production du riz à Koundara, destinée à la consommation locale

Admettant que le projet est relativement complexe, Axel Fisher, le PDG de Monaco Resources (maison mère de Metalcorp Group) pense tout de même que les perspectives de réussite sont grandes notamment avec la détermination et l’appui du gouvernement. En tout cas, pour sa part, il s’engage : « les partenaires de la Société des bauxites de Guinée, mettront tout en œuvre pour respecter les obligations qui sont les leurs. L’investissement que nous réalisons dans le cadre du projet SBG est la prévue de notre confiance en la Guinée et à sa gouvernement ».

Pour sa part, au-delà des revenus que la Guinée peut en tirer, le ministre du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya, se réjouit surtout des autres initiatives connexes envisagées par la SBG : « Notre préoccupation, c’est de voir comment réduire la dépendance de notre économie vis-à-vis du secteur minier. Donc, pour nous, une société qui, parallèlement à ces activités minières, développe des activités agricoles, c’est une aubaine ».

Enfin, le ministre des Mines et de la Géologie a noté avec satisfaction le volet transformation via la raffinerie. D’autant que, selon Abdoulaye Magassouba, ce volet relève d’une priorité chère au président Alpha Condé. Mais en plus, il relève toutes les infrastructures « accessoires » et l’appui au secteur agricole, avec des perspectives d’emplois qui surpassent largement celles résultant du secteur minier.

Il est à préciser que la première production commerciale est prévue en 2022.

Mohamed Doré

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire

ledjely.com

GRATUIT
VOIR