ledjely.com

MANIFS : l’opposition observe une pause-deuil

Contre toute attente, l’opposition républicaine, à travers Cellou Dalein Diallo, a décidé de l’annulation de la manifestation qu’elle prévoyait aujourd’hui. Le leader de l’UFDG a fait l’annonce via une conférence de presse qu’il a animée à son domicile de Dixinn. En raison de l’atrocité qui a caractérisé l’assassinat, hier, de deux nouveaux jeunes à Wanindara, dans la commune de Ratoma, et de l’émoi suscité par ce double assassinat, il demande d’observer une période de deuil devant courir jusqu’à lundi prochain. Cependant, il précise bien. Les manifs reprennent dès le mardi prochain.

De toute évidence, l’annonce de Cellou Dalein Diallo n’était nécessairement partagée par tous ces militants. Ainsi, parmi ceux qui l’entouraient à la conférence, il y en a qui invitaient à battre le pavé en scandant les slogans : « Marcher! Marcher! A bas les tueries! ». Mais la décision du chef de file de l’opposition était prise. Une décision qu’il justifie du reste par l’atrocité et l’indignation consécutives à l’assassinat, hier, des deux jeunes :

Le rapport qui nous avait été fait indique clairement que des bérets rouges sont venus sur une moto et ont arrosés un groupe de jeunes qui étaient assis là. Beaucoup d’entre vous, comme moi, ayant vu les images  de Bella (l’un des jeunes victimes ndlr) en particulier, la tête traversée par une balle et la cervelle dehors (…) n’ont pas pu dormir. En tout cas, moi je n’ai pas pu dormir, je suis encore sous le choc… J’ai des difficultés à m’exprimer aujourd’hui, je suis profondément indigné.

Faisant porter la responsabilité du double assassinat par Alpha Condé qui, selon lui, a ainsi « franchi la barre des 100 victimes », Cellou Dalein Diallo dit ne se faire aucune illusion. « Nous sommes convaincus que les deux compatriotes qui ont été fauchés hier n’auront pas droit à une justice, même pas à une compassion du gouvernement », déclare-t-il. Mais en ce qui concerne ses militants, il les invite à observer le deuil.  « Je voulais vous demander, militants et sympathisants de l’opposition, observons un deuil, le crime a été trop atroce (…) On va demander cinq jours de deuil jusqu’à lundi. Nous allons demander à tous les guinéens épris de paix et de justice de se joindre à nous », suggère-t-il.

Pour autant, Cellou Dalein Diallo a tenu à préciser que la pause n’est surtout un recul. D’autant qu’à partir de mardi prochain, la série des manifestations devrait reprendre. « Mardi, les femmes de l’opposition, les femmes éprises de paix et de justice, vont marcher pour demander l’arrêt de l’assassinat de leurs enfants et la justice pour ceux qui ont péri sous les balles de nos propres forces de l’ordre.  Mercredi, ville morte. Jeudi 15 novembre, marche pacifique de Cosa à l’esplanade du stade du 28 septembre. Il faut qu’il y ait une marche, que tous les Guinéens sortent pour exprimer leur ras-le-bol face à cette mauvaise gouvernance, face à ces assassinats ciblés contre d’innocents citoyens, parce que les jeunes qui ont été assassinés hier n’étaient pas en train de marcher », annonce-t-il.

Balla Yombouno

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire

ledjely.com

GRATUIT
VOIR