ledjely.com

MAMOU/LABE : le groupement d’épargne de tous… les espoirs !

Dans le cadre de l’évaluation des activités du projet de renforcement des organisations de la société civile pour la création d’emploi durable (ROSCED), une mission de Plan-Guinée, s’est rendue à Labé et Mamou, du 16 au 19 août 2018.  La réalité du terrain révèle que les activités  du Groupement d’Epargne et de crédit  (GEC) dans les sous-préfectures ciblées son très bénéfiques pour les populations des localités concernées.

Dans le district de Koulouma, dans la sous-préfecture de Kouramangui,  les impacts du projet sont particulièrement palpables. En témoigne Halimatou Bah, formatrice des membres du groupement de cette localité. Selon elle, après la mise en place du groupement,  son  statut et ses règlements intérieurs ont été élaborés. « Chaque membre épargne au moins 5000  GNF tous les mardis. Pour une activité génératrice de revenus, le groupement a le devoir de prêter de l’argent à ses membres nécessiteux. Le remboursement  se fait après trois mois avec un  intérêt de 10% », explique-t-elle.

Bénéficiaire de ce programme, Housseinatou Diallo se réjouit : «…Je voulais faire le commerce, mais je n’avais pas d’argent pour commencer. C’est grâce à ce projet  qu’aujourd’hui j’ai  démarré mes affaires. Je revends des chaussures. Quand je rembourserai le prêt actuel et les intérêts,  je compte en prendre aussi. Avec le GEC, l’emprunt n’est pas compliqué et il n’y pas de stresse».

A Loppe, dans la préfecture de Mamou, des jeunes rapatriés désireux de redonner un sens à leur vie ont aussi intégré le  GEC. Parmi ceux qui ont emprunté de l’argent  pour faire des affaires, il y a  Abdoulaye. Ce garçon qui a expérimenté une vie cauchemardesque  dans son aventure raconte : « j’ai été obligé de rebrousser chemin. J’ai perdu tout l’agent que j’avais. Je me demandais comment mener ma vie. Mais je remercie Plan International Guinée et l’Union européenne pour ce projet ».  Grace à l’argent qu’il a  emprunté dans la caisse  du groupement, dit-il,   il s’est fait aujourd’hui  une boutique de produits d’alimentaires.

Notons que  partout où le projet GEC est présent, les  communautés se réjouissent de ce programme financé par l’Union européenne et Plan International Allemagne à hauteur de 1 million 111 milles 111 euros.  Et elles comptent évoluer dans l’esprit de ce programme, y compris quand celui-ci aura pris fin.

Mariama Ciré Diallo, envoyée spécial

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire

ledjely.com

GRATUIT
VOIR