ledjely.com

LABE : c’est parti pour la Foire artisanale de Guinée

Initiée pour participer à la promotion de la culture et des produits artisanaux guinéens, la Foire artisanale de Guinée (FAG), dans sa 4ème édition, a démarré ce jeudi 6 décembre à Labé. En présence de la marraine de l’édition, Zeinab Camara, la cheffe de cabinet du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique,  l’évènement a été lancé par le gouverneur Sadou Keita, avec à ses côtés, entre autres le maire de commune urbaine de la cité de Karamoko Alpha, en la personne de Mamadou Cellou Diallo.

Prévu sur une durée d’un mois, l’événement devrait drainer jusqu’à 70.000 visiteurs, selon les organisateurs. Pour Djenabou Koumanthio Diallo, inspectrice générale de la Culture, s’exprimant au nom du ministère de la Culture, des Sports et du Patrimoine historique, au-delà de sa dimension économique, la FAG est surtout une instance de valorisation et de préservation du patrimoine culturel du pays. «Au-delà de tout ce que nous sommes en train de faire et de dire, il y a que notre culture se porte bien. Les artisans sont des hommes de culture, c’est aussi et surtout les gardiens de notre patrimoine culturel. Avant et jusqu’à un passé récent, j’avais peur de voir notre culture s’effriter. Mais aujourd’hui, il y a de l’espoir grâce à cette foire artisanale. La culture est là pour nous aider à penser nos blessures et à nous retrouver», assure l’écrivaine.

De son côté, Oumar Barry, le commissaire général de la Foire, s’est félicité de l’intérêt que l’événement, édition après édition, suscite de la part des autorités. Il est en est d’autant plus content que la Foire est essentiellement une initiative de jeunesse. «Il n’est pas facile de croire à un tel évènement organisé dans une ville située à 450 km de Conakry, et surtout s’il est piloté par des jeunes. Cet évènement n’est pas seulement une rencontre entre artisans, mais c’est aussi pour permettre aux autorités au plus haut niveau de toucher du doigt la réalité que vivent nos artisans guinéens. Cet évènement permettra aussi de retrouver la valeur intrinsèque de la créativité des artisans guinéens à travers les différents exposés », note-t-il.

Quant à lui, El Hadj Sadigou Dieng, président de la Fédération des artisans de Labé, n’oublie pas l’essentiel, à savoir que la foire une occasion pour les différents exposants de  vendre leur savoir -faire afin de tirer ne serait-ce qu’un minimum d’intérêt.

A rappeler que pour cette première journée, l’affluence n’est pas des plus grandes. Mais Mohamed Camara, artisan en provenance de Kissidougou, reste optimiste.  «C’est ma première fois d’assister à la Foire artisanale de Guinée. Pour ce premier jour, je n’ai eu que deux clients, mais j’espère que je pourrai écouler tous mes produits avant la fin de la Foire», confie-t-il.

Ibrahima Kindi BARRY

621 265 823

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire

ledjely.com

GRATUIT
VOIR