ledjely.com

La Guinée va en guerre contre le tétanos maternel et néonatal

Le Tétanos Maternel et Néonatal (TMN) demeure un problème de santé publique grave dans les régions du monde où les accouchements à domicile sans procédures de stérilisation et de soins adéquats du cordon ombilical sont communs. En effet, pour un enfant, le risque de décès est le plus élevé pendant la période néonatale, c’est-à-dire au cours des 28 premiers jours de vie.

En Guinée, afin d’éliminer le Tétanos Maternel et Néonatal en Guinée, en plus des activités en lien avec la promotion des accouchements sains avec des soins adéquats du cordon ombilical, 3 campagnes de vaccination contre le TMN sont prévues pour cette année 2019.

C’est ainsi que le premier tour de cette campagne qui couvre l’ensemble des 38 districts sanitaires du pays et qui cible 3 079 051 femmes en âge de procréer (15 à 49 ans) a été lancée par la Première Dame de la République le 28 janvier 2019 au centre de Santé Hadja Djènè Kaba de Kaporo, dans la commune de Ratoma.

La cérémonie de lancement a réuni autour de la Première Dame, Mouctar Diallo, Ministre de la jeunesse, Mariam Sylla, Ministre de l’Action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, Dr Edouard Niakoye Lamah, Ministre d’Etat, Ministre de la santé, Dr Guy Yogo, Représentant par intérim de l’UNICEF, Pr Alfred Georges Ki-zerbo, Représentant de l’OMS, chef de file des Partenaires Techniques et Financiers (PTF), les autorités administratives de la commune de Ratoma, l’équipe cadre de la région sanitaire de Conakry, ainsi que les braves femmes venues des 5 communes de la ville de Conakry.

A droite de la Première Dame de la République, se trouvent les PTF et à sa gauche, se trouvent des membres du gouvernement — S. M. KOUNDOUNO © UNICEF Guinée

Ce lancement s’inscrit parmi les actions entreprises par le gouvernement guinéen en collaboration avec ses partenaires, pour l’atteinte de l’objectif d’élimination du TMN à l’horizon 2020, et ce, conformément aux engagements pris lors de l’assemblée mondiale de la santé en 1990 « Au cours des 5 dernières années, tous les 38 districts sanitaires du pays, ont notifié au moins 1 cas de tétanos néonatal. D’où la nécessité de poursuivre les efforts à tous les niveaux afin de contribuer à l’élimination du tétanos maternel et néonatal jusqu’à atteindre moins d’1 cas de tétanos néonatal pour 1000 naissances vivantes d’ici fin 2020. Pour être à ce grand rendez-vous en 2020, il y a donc un impératif de santé à observer pour éliminer le tétanos néonatal et pourquoi pas le tétanos en général » dira le Ministre d’Etat, Ministre de la santé, Dr Edouard Niakoye Lamah lors de son allocution.

La protection par la vaccination permet de sauver des millions de vies en enrayant la transmission de certaines maladies infectieuses et participe à leur éradication. La vaccination a le pouvoir de transformer les vies en donnant par exemple aux enfants une chance de grandir en bonne santé, d’aller à l’école et d’améliorer leurs perspectives d’avenir. C’est pourquoi Dr Edouard Niakoye Lamah ajoutera que « Ces journées nationales de vaccination doivent mettre à contribution les différents acteurs comme les leaders communautaires et religieux, des élus locaux, des autorités administratives, les médias et les organisations de la société civile, pour mobiliser, informer, rassurer et rétablir la confiance de ceux qui ont pu être déstabilisés par des mouvements de désinformation, de ceux qui ont des craintes et qui s’interrogent. C’est un vaccin sans aucun problème ».

Le Représentant de l’OMS et chef de file des partenaires techniques et financiers Pr Alfred Georges Ki-zerbo en train d’intervenir au nom des PTF— S. M. KOUNDOUNO © UNICEF Guinée

En Guinée, rappellent les partenaires, la dernière analyse du risque de tétanos maternel et néonatal effectuée en août 2018 a montré que tous les 38 districts sanitaires du pays sont à risque. Pour y remédier de façon efficace, les partenaires techniques et financiers par la voix de Pr Alfred Georges Ki-zerbo, Représentant de l’OMS, recommandent l’atteinte des femmes se trouvant dans la tranche d’âge ciblée quels que soient leurs lieux d’habitation. Cette volonté se traduit par le dispositif important mis en place à cet effet. « Pour cette campagne de vaccination contre le tétanos qui cible 3 079 051 femmes en âge de procréer, tous les districts sanitaires et celles se trouvant dans toutes les écoles et universités du pays sont concernés. Elle mobilise un effectif de 11 127 vaccinateurs des aires de santé et volontaires /mobilisateurs sociaux, 1 056 superviseurs et toutes les autorités politiques et administratives en vue de conférer pleins succès à ces journées nationales de vaccination. Pour que les succès soient pérennes, il nous faut atteindre toutes les femmes de 15 à 49 ans dans les endroits les plus reculés, et toucher les communautés mobiles ».

À cet effet, l’opérationnalisation de cette campagne a été rendue possible grâce à la mobilisation des ressources financières et matérielles par l’UNICEF. En effet le coût de la mise en œuvre des différentes activités de ce premier tour s’élève à 9 495 974 580 GNF couvrant les coûts opérationnels et 6 704 000 000 GNF pour l’achat des vaccins.

La Première Dame de la République, Hadja Djènè Kaba Condé s’adressant aux citoyens guinéens — S. M. KOUNDOUNO © UNICEF Guinée

Pour répondre à cet appel du pied du chef de file des partenaires techniques et financiers, la Première Dame de la République, en tant que championne de la vaccination, s’est personnellement impliquée dans le lancement de ce premier tour pour la réussite de cette campagne. Elle lancera un appel aux citoyens guinéens à tous les niveaux pour leur mobilisation en vue de réussir cette vaccination gratuite de toutes les femmes cibles en Guinée « Aux époux et chefs de famille, pour la santé de nos femmes et de nos enfants, je vous invite à soutenir cette campagne de vaccination contre le tétanos maternel et néonatal en encourageant toutes les mères et femmes de 15 à 49 ans sous votre tutelle, à se rendre au site de vaccination le plus proche. Aux mères et femmes de 15 à 49 ans, cette campagne vous concerne et vous permet d’être protégées contre le tétanos, alors prenez là donc avec beaucoup d’intérêt et acceptez de vous faire vacciner, car votre santé et celle de vos enfants en dépendent. Avec l’apport de chacun et de tous, je reste convaincue que la présente campagne contribuera à l’atteinte de l’objectif d’élimination du tétanos d’ici 2020 ».

La cérémonie de lancement prendra fin avec la vaccination de femmes cibles en présence de la Première Dame, des membres du gouvernement, des partenaires techniques et financiers et des autorités administratives de la commune de Ratoma.
Ainsi, au terme de ce premier tour de campagne de vaccination contre le TMN, 3 046 489 femmes en âge de procréer (15–49 ans) ont été vaccinées dans les 38 districts sanitaires du pays sur une cible totale de 3,079,051.

Saa Momory KOUNDOUNO UNICEF Guinée

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
Avatar
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire