ledjely.com

KM36-SANOYAH: un pont, un danger en devenir

Des tas d’ordures par-ci, la rivière bloquée par-là…quelques mois après le bitumage de la route, le ravin traversé par le pont qui relie le Km 36, à Sanoyah, est sur le point de constituer un véritable danger pour les usagers de la route et les populations riveraines.

 La construction de ce pont avait donné un ouf de soulagement, en raison de sa position stratégique, à la rentré principale de Conakry où passe la quasi-totalité des produit transportés de l’intérieur du pays. Aujourd’hui, c’est l’inquiétude qui prévaut. « Les riverains ont transformé le contrebas du pont en un dépotoir », regrette un chauffeur de taxi basé dans le secteur. Il fait remarquer que tous les caniveaux reliés au  pont sont aussi  bourrés  déchets. «  Il n’y a pas un seul dépotoir dans les environs de ce quartier hautement peuplé. Les citoyens sont obligés de déverser les ordures dans ce creux », explique Mamadouba, habitant de la localité. Il ajoute que tous les boutiquiers et tenanciers d’ateliers de couture, de menuiserie et autres ouvriers installés non loin de là,  jettent toute sorte de résidus sous le pont.

Problème: la rivière que traverse le pont est en voie de disparition. Ce qui n’est pas sans conséquence. Selon les spécialistes, il y a un risque d’inondation qui pourrait se présenter en période de grandes pluies. Si cela arrivait, disent-ils, la traversée pourrait être impossible. « Toutes les maisons situées vers le baffons seront exposés aux dangers », prévient Alpha Oumar, ingénieur des ponts et chaussés.

Il y a quelques années, un accident de gros porteurs dans ce point avait couté toute une nuit blanche aux milliers d’usagers de route.

Balla Yombouno

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire