ledjely.com

KEROUANE : Le préfet chassé…

A Kérouané, les jeunes sont passés à l’acte. Comme ils l’avaient dit à la suite de la chute des ponts reliant leur ville au reste du pays. Ainsi, pratiquement, l’administration y est paralysée et les services barricadés, à l’exception  de l’hôpital préfectoral, de la gendarmerie et de la station de radio rurale. Reprochant à l’Etat la négligence réservée à leur localité, ils ont contraint le préfet à s’en fuir, à coup de menaces. Damou Kanté serait ainsi, selon nos informations, à Kankan.

Il est à préciser qu’avec l’effondrement des ponts qui reliaient la préfecture de Kérouané à la fois à Kankan et à la région forestière, les citoyens sont de plus en plus confrontés à une pénurie en denrées de nécessité. C’est le cas notamment du carburant.

Cheick-Sekou Berthe

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire