ledjely.com

KAPORO-RAILS/CELLOU DALEIN : « On a perdu nos valeurs et nos repères »

De Kaporo-rails et de Kipé 2, Cellou Dalein Diallo, le leader de l’UFDG ne se lasse décidément plus d’en parler. Il en était question lors de la conférence de presse qu’il a animée le jeudi dernier. Cependant, ce samedi 16 mars, le sensible déguerpissement dans les deux quartiers de Conakry aura occupé une bonne partie du discours que le chef de file de l’opposition a servie à l’occasion de l’Assemblée générale de son parti. Il dénonce notamment une perte de valeurs de la part des autorités dont il flétrit en particulier le manque d’humanisme.

Il l’avait déjà dit. Ce n’est pas nécessairement le désir de l’Etat de récupérer des domaines qui lui appartiennent qui pose problème, aux yeux de Cellou Dalein Diallo. Dans les cas de Kaporo-rails et Kipé, ce qu’il dénonce, c’est la méthode. «Cela fait 30 ans, ce qui n’a pas été appliqué jusqu’à présent devrait faire l’objet d’une réévaluation pour savoir si c’était toujours pertinent de le faire, et une étude d’impact  de l’application de la mesure devrait dégager les coups et les risques que l’application du décret aurait provoqués pour qu’en toute responsabilité, l’Etat puisse prendre la décision. Ce sont des Guinéens qui ont épargné dans des conditions difficiles pour investir, se donner un toit ou une petite maison et l’Etat ne peut pas leur faire cela. Il fallait évaluer les coups de leurs investissements, leur donner quelque chose en les recasant dans un autre domaine, fut-il à 100 km de Conakry », propose l’opposant.

L’Etat n’ayant pas fait les choses comme il aurait dû le faire, aux yeux du leader de l’UFDG, ce dernier dénonce de la part des autorités une crise morale. A la tête du pays, trôneraient des hommes et des femmes sans cœur. «On a besoin à la tête du pays de gens qui sont sensibles au sort des Guinéens. (…) On a perdu nos valeurs, on a perdu nos repères dans ce pays, nous sommes mal gouvernés. L’autorité de l’Etat doit être réaffirmée mais avec une dose d’humanisme, dans la sécurité et dans le respect de la dignité des citoyens. Même une armée d’occupation étrangère ne peut pas se livrer à des destructions sans préavis comme ce qui se passe à Kaporo-rails et à Kipé 2 » estime encore Cellou Dalein Diallo.

Ibrahima Kindi BARRY

621 265 823

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
Avatar
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire