ledjely.com

KANKAN : une commission anti-arnaque à l’hôpital régional

C’est un secret de polichinelle. Les citoyens guinéens restent confrontés à l’arnaque et à l’extorsion de fonds de la part des agents des services publics. Mais en la matière, le cas de l’hôpital régional de Kankan semble dépasser les limites. Au point que sous l’égide du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, une commission de 21 membres issus de la Société civile, de l’administration préfectorale, entre autres, vient d’être mise en place, en vue de la lutte contre le phénomène.

Le fléau, nous dit-on, implique, aussi bien des médecins titulaires que des stagiaires. Profitant de la garde nocturne, les présumés escrocs en blouse blanche, extorqueraient de l’argent aussi bien aux patients qu’à leurs parents. Des témoignages font état de sommes colossales soutirées à des personnes rendues vulnérables par la maladie ou le besoin de soins. On évoque notamment des femmes sur le point d’accoucher ou devant subir la césarienne. Pour réussir leurs coups,  ils feraient dans le chantage en menaçant les patients de les laisser à leur triste sort, au cas où ces derniers rechigneraient à délier le cordon de la bourse.

Ayant été victime, Madame Condé témoigne :

« Quand je suis arrivée avec ma fille en situation de travail, nous avons été bien accueillies. Mais après son admission en salle d’accouchement, ils ont refusé catégoriquement de s’occuper d’elle. Il a fallu que je leur file 150.000 GNF. Au début, c’étaient les stagiaires qui me demandaient de payer ; mais ensuite, les médecins titulaires sont aussi entrer dans la danse. (…) Pourtant, le président de la République avait dit que les accouchements et la césarienne sont gratuits.».

Informées de cette magouille persistante, les autorités ont donc décidé de mettre en place une commission mixte pour tenter d’endiguer ce phénomène. Vingt-et-une personnes issues des organisations de la société civile, des médias et d’autres services déconcentrés de la localité en sont membres.

Aboubacar Kèfin Kaba, de l’Agence guinéenne de presse (AGP) en est le chargé à la communication.

« Nous avons créé cette commission pour faciliter les rapports entre les citoyens et les agents de santé. Désormais, il n’y aura plus de démagogie. Le président de la république a promis la gratuité de certains soins, au nombre desquels, l’accouchement et la césarienne. Nous n’allons plus accepter que des gens fassent obstruction à l’application de cette mesure. Nous avons déjà établi la liste du personnel accusé. On décidera de leur sort dans les prochains jours. Mais en attendant, nous disons aux citoyens qu’à chaque fois qu’ils seront désormais victimes de cette arnaque, qu’ils prennent contact avec nous ».

Justement, pour faciliter ce contact, des numéros de téléphone ont été mis à la disposition des prochaines victimes.

Il s’agit de 622-61-32-92/628-95-19-19.

Cheick-Sékou BERTHE correspondant régional www.ledjely.com.

620 00 89 85.

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire

ledjely.com

GRATUIT
VOIR