ledjely.com

KANKAN : la chasse aux cliniques et cabinets clandestins !

A Kankan, la prolifération des cabinets de prestation de services sanitaires privés non autorisés est  une réalité inquiétante. Plusieurs cas de dérives  ont été notifiés ces jours-ci dans certaines cliniques clandestines de la ville. Les derniers cas en date,  concerne la mort d’un jeune homme  des suites d’intervention chirurgicale et de l’abus sexuel administré à une patiente par son médecin. La décision des autorités locales est sans ambages : il faut mettre un terme à l’anarchie  dans le secteur de la santé. 

Le chargé à  la fois de la santé communautaire et de la communication  au sein de la direction préfectorale de la Santé, Sayon Sidibé témoigne : « Il y a plusieurs cliniques à Kankan, mais seules trois sont reconnues par la Direction préfectorale de la Santé. C’est-à-dire que celles-ci travaillent officiellement sous autorisation du ministère de la santé. Il s’agit de la clinique de Dr. Moro Sidibé, celle de Dr. Sény Kéita et de celle de Dr. Ansoumane Camara ».

Le constat sur le terrain inquiète les spécialistes de la santé. Il existe des centaines de cliniques  et de cabinets de santé dans la région de Kankan. On les retrouve aux abords des routes, dans les quartiers, même dans les  foyers de certains médecins assermentés.

Face à cette dérive,  une réunion d’urgence a récemment été organisée à l’hôpital régional de Kankan. Il en résulte des mesures draconiennes. Dorénavant, aucun médecin travaillant dans une structure sanitaire publique ne doit vendre ses services dans une clinique clandestine ou à domicile.

Dans les jours à venir, les autorités administratives régionales et préfectorales comptent fermer tous les cabinets de santé et cliniques non agréés  par le ministère en charge de la santé.

En attendant, la plupart des citoyens interrogés restent sceptiques quant à l’application de cette décision. Ils savent qu’en majorité, les cliniques incriminées appartiennent à des médecins assermentés et  reconnus dans la région. Ce qui risque de donner à l’opération le caractère d’une tempête dans un verre d’eau. 

Cheick-Sékou Berthe, Kankan www.ledjely.com.

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

1 Comment

  1. Pingback: KANKAN : la chasse aux cliniques et cabinets clandestins ! - Découverte Guinée - Annuaire de Guinée

Laisser un commentaire