ledjely.com

KALOUM : une quinzaine de jeunes arrêtés

Ce lundi 26 février 2018, une quinzaine de jeunes du  collectif ‘’mobilisation citoyenne pour sauver l’école guinéenne’’ ont été arrêtés au centre-ville de Kaloum. Ils tenaient leur marche pacifique pour exiger l’ouverture d’un dialogue entre le gouvernement et les syndicalistes. C’est le porte-parole du mouvement qui l’a annoncé.

 Selon Ibrahima Diallo,  son collectif  a  organisé ce lundi 26 février 2018 une marche pacifique pour réclamer le dialogue entre syndicat et gouvernement  pour la reprise normale des cours. Il reconnait que la marche n’a pas été autorisée par le gouvernorat de la ville de Conakry. «On a eu des échanges avec le gouverneur de la ville de Conakry pour  des mesures  à prendre pour  sécuriser la marche. Mais il n’était pas d’accord. Ils ont souhaité un report dans un courrier», explique-t-il.

Sur les circonstances de l’interpellation  de ses collègues, Ibrahima Diallo précise : «  Ce matin, on s’est dirigé vers le ministère de l’éducation.  Mais nous avons été dispersés par des gaz lacrymogènes. Parmi nous, 15 personnes  ont été arrêté pour être conduit à la sureté et ensuite au commissariat central de Kaloum où ils sont en train  de nous auditionner ».

En dépit de cette situation, le collectif compte aller plus loin. «  Nous  allons appeler à transformer les rues en salles de classes », déclare le porte-parole.

Aux dernières nouvelles, les 15 personnes interpellées ont été  libérées après les négociations.

Balla Yombouno

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire

ledjely.com

GRATUIT
VOIR