ledjely.com

INSECURITE : des malfrats arrêtés dans la zone de Coyah

Treize présumés bandits qui opéraient dans les quartiers de Sanoya-Km36, Kountya et Kassonya, dans la préfecture de Coyah, sont récemment tombés dans les filets de la Brigade anti-criminalité (BAC), en collaboration avec le commissariat central de Coyah. Ils ont été présentés ce vendredi 8 février 2019, à la presse avant d’être déférés  à la Maison centrale, en attendant leur procès.

A tous, il est reproché des attaques à mains armées, vol d’objet divers et détention et vente illégale de chanvre indien. Ils sont cependant repartis en deux groupes. Le premier, composé de 7 personnes, serait particulièrement spécialisé dans les attaques à mains armées. « Le leader qui est donc le nommé Passy a reconnu des attaques. Nous avons reçu des informations des citoyens que nous avons commencé à exploiter. D’ailleurs selon les enquêtes, il y a un dedans qui a été a condamné à 20 ans de prison par contumace », a précisé Sékou Mara, coordinateur des BAC au sujet de ce premier groupe.

Justement, le cerveau de ce même premier groupe, Mohamed Soumah alias Passy, devant micros et caméras, a reconnu avoir participé à plusieurs braquages notamment à Kountya, où une boutique d’Organe Money a été vidée de son contenu et à Kagbelen où deux boutiques avaient été vandalisées. Quant à l’opération de Dabompa, il indique qu’elle avait échoué.

Pour ce qui est du second groupe, il est composé de 6 personnes et serait davantage dans la détention, la consommation  et la vente de drogue.

 Apparaissant au cours de la cérémonie, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Alpha Ibrahima Keira, a réitéré toute la détermination de ses services à mener la lutte contre l’insécurité. «  Nous serons sans pitié et la rigueur et la fermeté seront de règle dans la lutte contre la criminalité et le banditisme », martèle-t-il.

Balla Yombouno

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire