ledjely.com

INIDH : Boubacar Yacine Diallo alerte sur le « blocage »

Privée de son président, démissionnaire, l’Institution nationale indépendante des droits de l’homme (INIDH) est confrontée à de sérieuses difficultés. Alors qu’on attend d’elle qu’elle s’implique par le biais au monitoring à l’organisation des législatives non encore programmées, Boubacar Yacine Diallo, le vice-président a mis à profit la cérémonie de lancement de première session ordinaire d’hier, pour faire part des problèmes qui minent l’institution.

L’ex-patron de l’URTELGUI s’est voulu franc et direct. « Cette première session de l’année s’ouvre à un moment où notre institution connaît d’énormes difficultés d’ordre administratif et financier, liées notamment à la réduction drastique de la subvention annuelle accordée par l’Etat, dont la première tranche n’est pas encore versée», a déclaré Boubacar Yacine Diallo

L’autre difficulté, concerne l’absence prolongée, depuis le 3 janvier dernier, du président de l’INIDH, « sans aucune raison officielle », précise le vice-président. « A cela est venue s’ajouter l’absence, tout aussi prolongée, sans motif connu du DAF dans la même période. Aussi, n’ayant pas peur des mots, il évoque un « blocage du bureau exécutif ».

Et pour ne rien arranger au sort de l’institution, c’est le ministre conseiller à la présidence en charge des relations avec les institutions qui a l’habitude de présider la cérémonie d’ouverture des sessions de l’INIDH n’était pas là cette fois. Il faut croire le machin n’a plus la cote.

Balla Yombouno

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
Avatar
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire