ledjely.com

HADJ : « Il y a trop de combines », selon Alpha Condé

Alpha Condé n’est pas content des conditions d’organisation du pèlerinage musulman en Guinée. C’est le moins qu’on puisse dire. Invité à présider la cérémonie de lancement des journées de concertation pour le Hadj 2019, le chef de l’Etat a flétri les combines et l’affairisme que certains acteurs, selon lui, font prévaloir au détriment du confort des pèlerins. Il faut qu’on y mette fin, préconise-t-il.

Et une des solutions, passe, à en croire le président Alpha Condé, par la franchise des débats au cours des journées de concertation qui viennent d’être lancées. Les intervenants doivent accepter de dire la vérité pour qu’on identifie l’ensemble des maux dont souffre l’organisation du pèlerinage en Guinée. Quoiqu’Alpha Condé a lui-même son opinion sur la question. « Les pèlerins guinéens sont ceux qui souffrent le plus au pèlerinage par rapport aux Sénégalais, aux Maliens et à ceux d’autres pays. Moi-même j’ai vécu les faits, c’est inadmissible ». Et à la base de cette singularité peu honorable, c’est qu’il y a « trop de combines au niveau de l’organisation du Hadj, de malversations et de copinage. Les imans doivent être les premiers à dire la vérité, à dire ce qui ne va pas, à prendre leurs responsabilités et non pas verser l’affaire de copinage  », estime Alpha Condé.

Des défaillances, l’organisation du pèlerinage en a souvent enregistrées en Guinée. Et le chef de l’Etat en était visiblement informé. « J’ai reçu beaucoup de notes, même le choix de l’opérateur qui doit amener des gens, on me dit que c’est des combines. Par exemple,  quand le gouvernement veut envoyer 200 personnes, on se retrouve avec 300 personnes, chacun met le nom de son parent. Tout ça doit cesser », martèle-t-il.

Alpha Condé aura particulièrement relevé le martyr qu’on a souvent fait vivre aux pauvres candidats venus de l’arrière-pays et qu’on contraint à passer des nuits entières au centre islamique de Donka. Pour ne plus revivre de telles cènes, le président de la République a indiqué que désormais les candidats seront enregistrés à l’intérieur du pays.

Bref, l’histoire nous dira si ce énième coup-de-sang du président servira à quelque chose.

Balla Yombouno

628742308

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
Avatar
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire