ledjely.com

GUINEE: célébration de la Semaine de santé de la Mère et de l’Enfant

La malnutrition aigüe et chronique et les carences spécifiques notamment en fer, en iode et en vitamine A restent toujours préoccupantes dans les pays d’Afrique et d’Asie. Ces différentes formes de malnutrition touchent particulièrement les enfants d’âge préscolaire et les femmes en âge de procréer chez qui, elles augmentent les risques de morbidité et de mortalité. Les spécialistes admettent d’ailleurs que la carence en vitamine A est la principale cause de la cécité préventive et évitable dans les pays en développement. La Guinée à l’image d’autres pays de la sous-région, figure parmi les pays qui ont encore des taux de mortalité maternelle et infantile élevés. Prenant cette situation à bras le corps, la Guinée organise depuis 1999, des campagnes de vaccination des enfants de 0 à 5 ans au cours desquelles les enfants de 6 à 59 mois reçoivent de la vitamine A. En 2016, elle a initié des Semaines Santé Mères-Enfants dont l’intervention centrale est le renforcement de la vaccination systématique ou de routine des enfants ciblés et la supplémentation en Vitamine A. Mais depuis, des difficultés opérationnelles n’ont pas permis à la Guinée d’assurer aux enfants de 6 à 59 mois deux passages de supplémentation en Vitamine A chaque année comme le recommande la stratégie nationale.

Pour contenir cette situation, le gouvernement guinéen, avec l’appui technique et financier de ses partenaires dont l’UNICEF, a lancé le mercredi, 1er août 2018, une semaine d’intensification des interventions préventives de santé et de nutrition au profit du couple mère-enfant. La cérémonie de lancement s’est déroulée au Centre médical communal de Coléah, sous la présidence du Ministre d’Etat, Ministre de la santé, Dr Edouard Niakoye Lamah avec à ses côtés, le Représentant adjoint de l’UNICEF, Dr Guy Yogo, l’Ambassadeur du Japon en Guinée, Hisanobu Hasama, le Directeur pays de Helen Killer International, Dr Bamba Ibrahim et de nombreux autres invités.

La Semaine de santé de la Mère et de l’Enfant qui s’étend sur toute l’étendue du territoire national, concerne aussi bien les enfants d’âge préscolaire, les femmes enceintes ainsi que celles en âge de procréer. Les objectifs poursuivis par cette semaine d’intensification des interventions préventives sont entre autres : rattraper au moins 80% des enfants non ou insuffisamment vaccinés en PEV de routine ; supplémenter en Vitamine A au moins 80% des enfants de 6 à 59 mois ; dépister au moins 80% des enfants de 6 à 59 mois pour la malnutrition aigüe. Mais également déparasiter au mébendazole au moins 80% des enfants de 12 à 59 mois et sensibiliser au moins 95% des parents d’enfants sur l’importance des services proposés.

Pour Dr Tata Gakou, Directrice régionale de la santé de Conakry « Cette semaine va nous permettre d’atteindre des femmes qui ne se sont jamais présentées dans nos structures et qui sont dans les zones enclavées. Nous mettrons les points de vaccination dans les quartiers et dans les zones difficiles d’accès. Donc nous comptons beaucoup sur la mobilisation de ces populations vers ces sites. Ce n’est pas un porte-à-porte, mais ça sera fait au niveau des points de vaccination ».

A gauche, le Représentant adjoint de l’UNICEF, l’Ambassadeur du Japon en Guinée et à droite, le Ministre d’Etat, Ministre de la santé— S. M. KOUNDOUNO © UNICEF

Quant au Dr Guy Yogo, le Représentant adjoint de l’UNICEF qui a parlé au nom des partenaires techniques et financiers du Ministère de la Santé, il a saisi l’opportunité pour rappeler l’importance de la supplémentation en vitamine A pour la survie et le développement des enfants de moins de cinq ans et encourager le Gouvernement à travailler à la pérennisation de cette intervention à haut impact : « la supplémentation en Vitamine A réduit de 20 à 35 % la mortalité infanto-juvénile due à certaines maladies infectieuses et parasitaires comme la rougeole, la diarrhée et le paludisme encore très fréquentes dans nos pays notamment en cette période de forte transmission de certaines d’entre elles. C’est pourquoi, il est urgent et impératif pour nos Etats, d’investir durablement dans l’amélioration du statut en vitamine A de la population en général, et des groupes les plus vulnérables que sont les femmes et les enfants en particulier. »

Comme on le voit, la supplémentation préventive et curative en vitamine A, constitue de nos jours, l’intervention la plus bénéfique en termes de coût et d’efficacité pour l’amélioration du statut vitaminique A chez les jeunes enfants. Cette vitamine contribue à réduire certaines pathologies chez les enfants.

Dr Edouard Niakoye Lamah, Ministre d’Etat, Ministre de la santé en train de répondre aux questions de la presse— S. M. KOUNDOUNO © UNICEF

Dans son discours, le Dr Edouard Niakoye Lamah, Ministre d’Etat, Ministre de la santé a remercié les partenaires techniques et financiers comme l’UNICEF pour leur engagement et leur implication dans la tenue de cet événement « Au cours de cette semaine, il est prévu de vacciner 812 942 enfants de 0 à 23 mois ; de supplémenter en vitamine A, 2 042 612 enfants de 6 à 59 mois, vacciner 338 644 femmes enceintes et 581 femmes en âge de procréer. La réalisation de ces prestations sera couplée à des activités de communication, de mobilisation sociale et de promotion pour l’adoption des pratiques familiales favorables à la santé ». Le Ministre d’Etat, Ministre de la santé a appelé à la mobilisation de la population pour permettre l’atteinte des objectifs en termes de rattrapage vaccinal et de supplémentation en vitamine A. Il a en outre, demandé à chaque citoyen guinéen de s’impliquer pleinement dans la réussite de cette importante activité de santé.

Après les discours, les autorités ont donné aux enfants des doses de vitamine A pour marquer le lancement officiel de cette semaine dédiée à la santé de la mère et de l’enfant.

Il faut noter que le deuxième passage de supplémentation en Vitamine est prévu aux mois de novembre et décembre de cette année.

Saa Momory KOUNDOUNO UNICEF Guinée

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire

ledjely.com

GRATUIT
VOIR