ledjely.com

FEG 2019 : « beaucoup d’innovations au programme », selon Binko Mamady Touré

Du 17 au 19 avril 2019, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, avec l’appui de ses partenaires, organise la 3ème édition du Forum de l’étudiant guinéen (FEG2019). Au programme, « beaucoup d’innovations », selon Binko Mamady Touré, secrétaire général du ministère. Définissant le FEG comme un espace qui vient combler un vide, il juge celui-ci indispensable pour la diffusion des informations dont une part les lycéens, et de l’autre, les étudiants, ont besoin pour affiner leurs choix futurs. Le secrétaire général promet par ailleurs que l’initiative du FEG n’exclut personne. Les technologies de l’information sont mises à profit pour cela, précise-t-il. Les propos de Binko Mamady Touré sont recueillis par notre reporter.

Le FEG, un espace qu’il aurait fallu créer plus tôt

Quand nous avons fait la première édition en 2017, nous nous sommes rendu compte que nous avons pris trop de temps sans organiser cet événement. Le FEG est un espace où les jeunes viennent se rencontrer et rencontrer le milieu professionnel pour s’informer. 

D’abord pour les lycéens, il est question de s’informer sur les opportunités offertes par l’enseignement supérieur. Pour les étudiants, il s’agit de s’informer sur les opportunités que le monde du travail leur réserve. Donc, nous avons organisé en 2017, la première édition, nous avons tiré des leçons, nous avons amélioré les erreurs, nous avons essayé   de les corriger autant que possible. 

Assez d’innovations

Dans cette dynamique, l’édition 2018 est née. Elle a connu aussi des ratées que nous avons corrigées.  Cette année, les 17, 18 et 19 avril 2019, nous allons faire la 3ème édition avec assez d’innovations parce que à chaque fois qu’on critique uns aspect, c’est l’occasion de nous améliorer.

 La première innovation, c’est qu’il y aura un concours   d’éloquence en marge du FEG. Nous allons essayer d’habituer nos jeunes à l’éloquence depuis le lycée jusque dans les universités. Et deuxième particularité, il y aura dans l’espace orientation un site qui a été conçu par des jeunes diplômés guinéens, qui fait un ramassis de toute la panoplie d’opportunités ou d’offres de formation à l’enseignement supérieur en rapport avec les filières du lycée. Troisième chose, en marge du forum il y aura la remise des prix aux filles et femmes qui se sont distinguées en 2018 à l’enseignement supérieur. Ce volet concerne aussi bien des enseignantes, des chercheuses que des étudiantes qui se sont vraiment distinguées dans le domaine des sciences et techniques. On a l’habitude de faire cette remise de prix à part, mais cette année, nous avons décidé de faire coïncider cette remise avec le forum de l’étudiant guinéen

Pourquoi le thème ?

‘’Bien préparer son orientation post-BAC’’ est le thème de cette troisième édition.  Parce que les jeunes, quand ils viennent du BAC, ils ne savent pas trop ce qu’ils doivent faire. Si vous prenez 100 jeunes détenteurs du BAC en sciences expérimentales, chacun d’eux pense à rentrer en FAC de médecine.  Or, ils peuvent aller ailleurs sans faire la médecine et être utiles dans d’autres processus du développement du pays.

Cette année, nous mettons l’accent sur les filières généralistes et les filières techniques et professionnelles pour que nos jeunes, depuis le lycée, aient en tête que faire les humanitaires est bon, mais pour rapidement trouver du travail, il faut aller dans les sciences techniques. Les sciences sociales emploient, mais pas comme la technique, le marché est déjà saturé.

Plus de 30.000 visiteurs

A date, nous sommes, je ne dirai pas à 100%, fin prêts pour les 17, 18 et 19 avril prochain. Les préparatifs vont bon train, ça va être au palais du peuple ici à Conakry.

Cette année le nombre de visiteurs va augmenter. Il va dépasser surement 30000. Déjà il y a une quinzaine d’universités étrangères qui se sont manifestées et qui doivent venir, 18 institutions d’enseignements supérieurs publics annoncées, 30 centres de recherches et près de 30 instituts et universités privées.  Sans compter la vingtaine d’entreprises ayant manifesté le désir de participer activement et accompagner le FEG.

Personne n’est exclu

Le FEG n’exclut personne, c’est pour cette raison que nous avons mis ce site qui devrait commencer à fonctionner dans les 72 heures qui suivent. Ainsi, de Koundara jusqu’à Lola, n’importe qui peut se connecter au site et voir, peut-être pas le FEG en direct, mais toutes les opportunités  que l’enseignement supérieur offre. Et l’un des objectifs phares du FEG, c’est montrer l’enseignement supérieur aux lycéens.

Quelques difficultés

La première difficulté sur le plan organisationnel, c’est la logistique, le transport, parce que tous les étudiants et élèves qui viennent, nous avons l’obligation de les transporter et ça n’a pas toujours été facile. Lors de la première édition, nous avons eu un très grand nombre. Il y a eu assez de débordement, il faisait très chaud dans la salle de spectacle du palais du peuple jusqu’à ce que certains sont tombés, mais après la climatisation a été corrigée.

Propos recueillis par Balla Yombouno

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
Avatar
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire