ledjely.com

ENVIRONNEMENT : le Consulat des Pays-Bas au secours du fleuve Sarinka de Coyah

 Soixante-seize millions de francs guinéens…C’est la contribution du consulat des Pays-Bas pour le démarrage du projet de « restauration de l’écosystème du marigot ‘’Sarinka » dans la préfecture de Coyah.  Le projet initié par le consortium des ONG « Sarinka » et « Jeunes amis pour le futur » vise à relancer les activités des communautés riveraines de ce cours d’eau. Il porte sur la formation de 46 cadres des administrations publique et locale, l’expérimentation de la fabrique du charbon vert et le reboisement de 6.800 plantes.

 « Le marigot Sarinka prend sa source dans la commune urbaine de Kouria dans la préfecture de Coyah. Il arrose 8 quartiers dans la commune urbaine de Coyah. En conséquence, il joue un rôle vital pour la communauté riveraine », fait remarquer Ibrahima Sory Diallo, président de l’ONG ‘’Jeunes amis pour le futur’’.  Autour de ce marigot, selon lui, il y a un total de 49 groupements maraîchers composés de femmes et de chefs de ménage.

Sauf que, poursuit-il, le marigot est aujourd’hui affecté par un tarissement, provocant de sérieux problèmes aux groupements. « Il y a des enfants qui ne vont plus à l’école, qui ne trouvent plus les soins médicaux,  qui désertent même de leurs familles parce que le quotidien n’est pas acquis », déplore-t-il.

De son côté, Alice Sholing, présidente de l’ONG ‘’Sarinka’’ s’est réjouie de l’accompagnement du consulat des Pays-Bas. Pour elle, l’expérimentation du charbon vert est d’un enjeu crucial pour la restauration de la végétation. « On prépare le charbon vert avec les feuilles mortes seulement. Donc, tous ceux qui font du charbon noir pourront faire du charbon vert qui va coûter moins. Et ça sera bien pour la nature, pour l’environnement parce que les gens vont se dire : on va augmenter les plantes et les arbres parce que nous avons besoin des feuilles. » Elle ajoute que le charbon vert est fabriqué sous forme de briques à base de feuille et de terre.

Pour sa part, Fadi Wazni, consul honoraire des Pays-Bas en Guinée, par ailleurs Directeur général de United Mining Supply (UMS) a réitéré sa disponibilité à accompagner de telles initiatives. « Nous ne pouvons pas entreprendre ici en Guinée sans être engagé envers les communautés, et envers les actions humanitaires tel que ce projet », dit-il.

Hawa Bah 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
Avatar
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire