ledjely.com

DECENTRALISATION: les vérités de Hadja Saran Daraba

Au cours des activités du forum international qui s’est tenue la semaine dernière à Conakry, la question de la décentralisation budgétaire a figuré au menu des débats. Et, le passage de Hadja Saran Daraba, ancienne ministre, aura été un véritable réquisitoire…

 « …on parle de déconcentration et de décentralisation ; je crois qu’il ne faut pas qu’on soit frappé par l’amnésie. La décentralisation existe depuis le premier régime. C’est pourquoi le gouverneur Moussa Sanguiana Camara a pu bâtir des infrastructures publiques à Mali, Toumani Sangaré a construit à Guékedou, etc. Tout simplement parce que le budget de l’Etat était décentralisé et  déconcentré.

Nous avons privatisé, on a bradé nos industries, on a licencié 30000 fonctionnaires dont certains sont morts de chagrin. Monsieur le ministre de l’industrie le sait puisqu’il a hérité de ce dossier.

Pour revenir à la lutte contre la pauvreté, je crois qu’il est important que  l’on se rappelle que dans notre pays, il n y’aura pas de démocratisation si on n’enlève pas le monopole des partis politiques dans le débat national. Je suis issue d’un village qui est l’un des plus oubliés de la République de Guinée. Car, dans un cercle de 41 km, il n y a pas une seule école, pas de centre de santé en plein centre de Sankaran. Vous parlerez de démocratisation et de développement à ces gens?  On parle d’éducation, on est le seul pays en Afrique francophone où l’éducation ne fait pas partie des priorités. Ça veut dire qu’en République de Guinée, nous sommes en train de construire des maisons sans sous-bassement.  En gros quelqu’un  ne peut  pas se mettre à la place des populations pour définir leurs problèmes, pour définir ce qu’elles veulent ».

Aminata Kouyaté

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com
Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire