ledjely.com

CRISE EN GUINEE : le gouvernement recourt à Dieu

Si d’un côté, les autorités ne reconnaissent pas l’envergure de la crise notamment politique et celle du système éducatif, d’un autre côté, elles l’admettent implicitement. C’est notamment le cas à travers cette invite du secrétariat général des Affaires religieuses à observer le jeun ce jeudi. Dans le communiqué signé d’El Hadj Aly Jamal Bangoura, le secrétaire général aux Affaires religieuses, l’initiative est destinée à « sauvegarder la paix et de consolider l’unité nationale ». En conséquence, l’appel est adressé à tous les « fidèles musulmans et chrétiens, tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays, jusqu’aux villages et hameaux les plus reculés du territoire guinéen ».

Outre le jeun ce jeudi, les fidèles sont aussi invités à des séances de prière demain vendredi. Si l’on met de côté des coquilles inadmissibles dans une correspondance de ce haut niveau (il est demander, ndlr), cette démarche révèle de la part des autorités qu’elles ne sont pas si indifférentes du climat qui prévaut dans le pays. Mais qu’au lieu d’opter pour la solution pour le dialogue, elles recourent à l’irrationnel. Bref, une diversion dont on est conscient qu’elle n’aura aucun impact. D’autant que les fidèles auxquels l’invitation est adressée s’en foutent éperdument.

Par ailleurs, cette démarche rappelle aussi que certaines pratiques n’ont pas changé dans ce pays. En particulier, la religion continue à être manipulée à des fins politiques. Un mélange incestueux de nature à rendre compte de la défiance des populations à l’endroit de ceux qui sont de ce secteur.

La rédaction   

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire

ledjely.com

GRATUIT
VOIR