ledjely.com

COUR CONSTITUTIONNELLE: le balai citoyen au secours de Kelefa Sall

Après l’opposition républicaine, la cellule ‘’balai citoyen’’ (CBC)  apporte son soutien au président de la cour constitutionnelle, Kelefa Sall, destitué hier par 8 conseillers frondeurs. Elle estime que cette personnalité judiciaire est victime d’un coup d’État constitutionnel, suite à son discours lors de l’investiture du président de la république en 2015, dans lequel il demandait à Alpha Condé de ne pas écouter « les sirènes révisionnistes ». Dans une tendance générale à la modification constitutionnelle en Afrique, cette mise en garde était destinée à prévenir le chef de l’Etat.

A travers un mémo qu’elle a rendu public ce 13 septembre, la Cellule le balai citoyen  dit regretter le « comportement et intention inavoués de certains conseillers de la cour constitutionnelle à l’approche de l’alternance démocratique en République de Guinée en 2020 ». Par ailleurs, à en croire le président de la CBC, la tentative de destitution du président de la Cour constitutionnelle vise à taire les recommandations d’une inspection d’Etat effectuée en avril 2016 qui met en demeure ces conseillers pour le remboursement des primes et indemnités à hauteur de 2.776.000.000. « Dès ce lundi, nous allons nous mobiliser. Le premier délinquant à empêcher Kelefa Sall d’accéder à son bureau, marchera sur notre cadavre », martèle-t-il.

Selon Salia Camara, Chargé des opérations de la CBC, en dépit des énormes efforts consentis par le président de la cour constitutionnelle pour une normalisation progressive de l’institution et le climat de travail, la cour reste globalement une institution fragile.

A noter que c’est la deuxième fois qu’une procédure de destitution de Kelefa Sall est envisagée par les conseillers de la cour constitutionnelle.

Hawa Bah

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire

ledjely.com

GRATUIT
VOIR