ledjely.com

CONAKRY : des jeunes africains autour du changement climatique

Imaginer et créer la société de demain… Voilà l’idée qui a conduit à l’organisation à Conakry d’une conférence de jeunes  sur le climat.  Bluezone de Kaloum qui a abrité la rencontre de trois jours, a enregistré la participation d’environ 250 jeunes venus de l’ensemble du territoire national et de l’Afrique, en plus de la présence des experts  arrivés du Mali, du Sénégal, du Cameroun, du Canada, etc.  Il en ressort un manifeste  destiné au Président Alpha Condé pour sa vulgarisation. 

L’initiative est du Réseau national de la société civile pour l’environnement et le développement durable (RENASCEDD), en partenariat avec le Conseil régional des organisations de la société civile de Conakry et grâce au financement du Programme de l’Union européenne d’appui aux organisations de la la Société civile (PASOC). Le thème,‘’la jeunesse Africaine face aux enjeux des changements climatiques’’, a suscité beaucoup d’intérêt.  «  Il s’agit d’une rencontre de donner et de   recevoir devant permettre à la   jeunesse de réfléchir sur les enjeux climatiques et proposer des piste de solution au pouvoir public », a déclaré Sékou Amadou Diakité, coordinateur national du réseau.

De telles rencontres se tiennent chaque année dans le pays qui accueille la conférence sur la convention cadres des Nations Unies pour le changement climatique. Cette année, elle a lieu à Bonn.  «  Tout le monde n’a pas la chance  d’aller en Allemagne, c’est pourquoi on a estimé l’organiser ici et vu les enjeux climatiques auxquels la Guinée est confrontée », expliquent les organisateurs.  

Durant les trois jours, les participants à la COY13  ont  traité des thématiques  liés notamment à la gouvernance minière en Guinée, aux énergies renouvelables, au littoral, aux déchets, à la recherche scientifique ou encore à l’agriculture.  Il en résulte un document  qui sera mis à la disposition du président guinéen, Pr Alpha Condé, pour une large diffusion à travers le continent. Dans ce manifeste devant servir de bréviaire, des guides ont été énumérés, en première ligne le moyen d’accès au financement du ‘’fonds vert’’ pour le climat. Un fonds, il faut le souligner, que  la plupart du temps la Guinée reverse aux bailleurs, faute de projets tangibles.

Balla Yombouno

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

1 Comment

  1. Pingback: CONAKRY : des jeunes africains autour du changement climatique - Découverte Guinée - Annuaire de Guinée

Laisser un commentaire