ledjely.com

COMMUNALES : l’UFDG l’emporte à Kamsar et Sangarédi

Finalement, on ne comprend pas grand-chose aux agissements des partis politiques dans le cadre des élections communales en Guinée. En tout cas, on a l’impression qu’aucun accord n’a jamais été respecté tout au long du processus notamment de l’installation des exécutifs communaux. Ainsi, si l’entente a marché entre l’UFR et le RPG, dans le cadre des communes de Matam et Matoto, tel n’est pas le cas à Kamsar et Sangarédi. Ainsi, dans ces deux communes rurales, ce sont les candidats de l’UFDG qui viennent de l’emporter grâce, nous dit-on, à un soutien des conseillers du parti de Sidya Touré. On oublierait presque que les deux partis étaient opposés sur le cas Matoto.

A propos, une source interne à l’UFR précise que l’accord entre cette formation politique et le parti au pouvoir ne portait que sur « Matam et Matoto ». Rappelant notamment que « l’accord n’avait pas été respecté dans le cas de Boké». Se prononçant plus largement sur l’attitude qui a été celle de l’UFR dans le processus d’installation des exécutifs communaux, notre explique que « ce qui vient d’arriver à Kamsar et Sangarédi traduit le fait que l’UFR n’a qu’une seule fixation : l’intérêt supérieur de la Guinée. Pour la défense et la préservation de cet intérêt, l’UFR peut s’entendre avec n’importe qui ».

Il faut ajouter que dans le cadre de ces mêmes agissements, plutôt difficiles à cerner, le candidat de l’UFDG avait reçu le soutien notamment des conseillers UDG pour l’emporter à Dixinn. Alors même qu’à Kindia, c’est justement le candidat de ce même parti qui a privé Abdoulaye Bah de la mairie.

Finalement, c’est au cas par cas. Pour le reste, les gens ne sont foncièrement ni alliés, ni adversaires.

La rédaction

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire