ledjely.com

CELLOU DALEIN : «Ma rencontre avec Sidya était un hasard»

A la conférence de presse de l’opposition d’hier, pour Cellou Dalein Diallo notamment, il n’a pas été question que l’annonce de la marche de demain. Le chef de file de l’opposition en a aussi profité pour lever l’équivoque sur un certain nombre de sujets polémiques l’ayant plus ou moins concerné ces derniers temps. Il s’agit notamment de sa récente rencontre avec Sidya Touré dont les images ont été beaucoup commentées sur les réseaux sociaux. Il en était de même des accusations qui ont laissé croire qu’il avait essayé de corrompre le général Sekouba Konaté lors des élections présidentielles de 2010. Interpellé sur toutes ces questions, le leader de l’UFDG n’a pas esquivé.

Déjà, en ce qui concerne sa rencontre avec le leader de l’Union des forces républicaines (UFR),  Cellou Dalein Diallo a indiqué qu’elle n’était point planifiée. Ce n’était qu’une simple coïncidence, à l’en croire.  «Ma rencontre avec Sidya était un hasard. Je me rendais à Kamsar pour rendre visite à un malade de notre parti. En passant devant sa résidence, je l’ai aperçu, et je suis descendu pour le saluer. Voilà dans quelle circonstance je me suis vu avec lui», a relaté le chef de file de l’opposition.

Quant aux allégations selon lesquelles il aurait essayé de corrompre le président de la Transition en vue de remporter la victoire lors du second tour de l’élection présidentielle de 2010, Cellou Dalein indique qu’il n’en avait pas besoin, vu le score qu’il avait récolté au premier tour. «Je n’avais pas besoin de corrompre quelqu’un pour avoir la victoire en 2010. J’avais 43% et Alpha avait un score minable. Donc, avec le soutien d’Abé Sylla, et de Sidya Touré, j’étais certain que j’allais gagner. Je n’ai jamais rencontré seul Sékouba Konaté, encore moins lui envoyé quelqu’un pour des fins de corruption», martèle-t-il avec un brin d’assurance.

Cellou Dalein Diallo s’est aussi exprimé sur les propos tenus par Dr. Ousmane Kaba et qui font l’objet de tous les débats dans la cité. Plutôt lucide sur le sujet, le chef de file de l’opposition a simplement fait part de la déception que l’intellectuel Ousmane Kaba peut inspirer avec l’attitude qu’il a ainsi affichée. «Pour un intellectuel comme lui, il devrait plutôt montrer un attachement à l’unité de la nation, à l’égalité des citoyens, à l’installation d’une démocratie apaisée et à l’instauration d’un État de droit qui reconnaît le citoyen sans chercher à savoir il vient de quelle région, de quelle ethnie ou de quel parti politique. On veut que l’élite guinéenne puisse prendre des positions qui vont dans le sens de la réconciliation, dans le sens de l’affirmation de l’égalité des citoyens devant la loi», a déclaré le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée.

Mais à en croire Cellou Dalein Diallo, les propos tenus par Dr. Ousmane Kaba sont le reflet d’un contexte créé par Alpha Condé. «Monsieur Alpha Condé a été un facteur diviseur en Guinée. La campagne de 2010 a été menée sur la stigmatisation. Après, il a fait des déclarations en mai 2015, en disant que la Guinée appartient à telle région et à telle région en excluant d’autres. Ensuite, Il dit qu’il donne la primature à telle ethnie, et ceci à telle autre ethnie, tous cela est un facteur de division», fulmine-t-il.

Ibrahima Kindi Barry

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire

ledjely.com

GRATUIT
VOIR