ledjely.com

CAN 2019 : ce sera finalement en Egypte

Ça y est. Cette fois, c’est bon. Du moins on l’espère. La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) prévue en juin prochain se jouera en Egypte. Le pays des Pharaons été préféré par le Comité exécutif de la CAF à la nation arc-en-ciel. Et ce sera le premier pays à accueillir la biennale africaine du football dans sa nouvelle formule à 24 équipes. Et pour la CAF, c’est la fin d’une période particulièrement agitée. Il ne reste plus qu’à gérer le cas de la Côte d’Ivoire qui rechigne à accepter le glissement de calendrier à elle imposé.

Pour la CAF, tout est bien qui finit bien. En effet, pour l’instance panafricaine de football, ces dernières semaines n’ont pas été de tout repos. Depuis la décision de retrait de la CAN au Cameroun pour des raisons d’insuffisances de préparation et de sécurité, l’institution était soumise à une rude pression. Pression d’abord liée à l’urgence de trouver un pays remplaçant. D’autant que le Maroc qui passait pour le plan B s’était désisté dans la foulée. Pression ensuite relative aux réactions venant de la Côte d’Ivoire et de la Guinée. En effet, si très tôt, le président Paul Biya s’était rallié à l’idée que son pays puisse récupérer l’édition 2021, du côté d’Abidjan et de Conakry, il y a eu quelques grincements de dents. Les Ivoiriens en particulier n’ont pas apprécié la méthode. D’ailleurs, ils ont porté l’affaire au niveau tribunal arbitral de sport (TAS). En ce qui concerne la Guinée, ce sont surtout les propos de Constant Omari, laissant entendre que le pays n’avait pas de fond de dossier à la CAF, qui avaient tant irrité. Mais à l’occasion de la dernière visite qu’ont effectuée à Conakry Ahmad Ahmad de la CAF et Gianni Infantino de la Fifa, le différend a été réglé.

Et donc, désormais la question du pays-hôte de la prochaine CAN, elle aussi, est réglée. Ce sera l’Egypte des Pharaons. Un choix qui peut paraître surprenant en tenant compte du critère sécuritaire. En effet, si l’Egypte qui a déjà accueilli la compétition à quatre reprises et la remportée sept fois, semble prête sur le plan de l’organisation infrastructurelle, l’Afrique du sud présentait néanmoins moins de risques en termes d’attentats. Par ailleurs, certains des supporters égyptiens, inspirés par le hooliganisme anglais, sont connus pour leurs comportements violents dans les stades. Mais la CAF, réunie ce mardi à Dakar (Sénégal) a fait son choix. Et on ne peut que prier pour que la fête annoncée soit belle !

Boubacar Sanso BARRY

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire