ledjely.com

AFFAIRE SUPER V & Consorts : le procès reporté

Le procès Fédération guinéenne de football (Féguifoot) contre Salifou Camara Super V et ses coacussés dont Ibrahima Blasco Barry, tous anciens dirigeants de l’instance dirigeante du football en Guinée, a brièvement repris ce matin au Tribunal de première instance (TPI) de Kaloum. Aux mis en cause, il est reproché les chefs d’accusation d’abus de confiance et  d’atteinte à l’image d’autrui. Mais l’audience à peine rouverte, la présidente du tribunal a annoncé le report pour le 25 septembre prochain. Notamment parce le plus emblématique des accusés n’était là.  

En effet, une nouvelle fois, dans le box des accusés, Salifou Camara a brillé  par son absence. Ce qui, irritant l’avocat de la Féguifoot, Me Sekou Kondiano, l’a conduit à requérir l’exécution du mandat d’arrêt contre Super V, l’ancien président de la Fédé. « Il a été arrêté à Bruxelles, il devrait être transféré à Conakry  directement à la maison d’arrêt de Coronthie. Mais au lieu de le faire, les autorités l’on laissé  faire, ils l’on laissé libre. (…) Une personne qui est poursuivie  a l’obligation de se présenter devant le tribunal. Ne le faisant pas, il doit faire l’objet d’une arrestation surtout quand il existe contre lui bien entendu un mandat. Ce mandat, il est régulier, il  a été  pris dans les conditions les plus normales parce qu’il était en fuite. La Fédération n’a pas pour objectif de le mettre en prison, mais quand il a failli avec la loi, il est en porte-à- fou  avec celle-ci, elle doit être  appliquée. (…) Ce n’est pas une question de personne, c’est une question de procédure », fulmine-t-il.

Du côté de la défense, Me  Djibril Kouyaté, plutôt conciliant, promet que son client se présenterait lors de la prochaine audience. «  Mon client ne se reproche rien dans ce dossier, l’opportunité lui est donnée de venir s’expliquer. El il invite le peuple de Guinée à venir à la prochaine  audience et suivre les débats de cette affaire », rétorque Me Kouyaté. Quant aux raisons susceptibles d’expliquer que Super V, quoi qu’en Guinée, n’ait pas pu se présenter, son avocat répond: «  Mon client est un homme d’affaires. Donc, ce sont les affaires qui l’ont empêché  d’être là aujourd’hui ».

A préciser que le procès est consécutif à une plainte que le nouveau président de la Féguifoot, Antonio Souaré, avait portée contre les anciens membres de l’instance, à la suite d’un rapport ayant conclu à des malversations dans la gestion. Le dossier avait donné lieu à des passes d’armes par médias interposés entre les camps d’Antonio Souaré et de Super V.

Balla Yombouno

628742308

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire

ledjely.com

GRATUIT
VOIR