MINES : la Guinée prône une politique de transformation des matières premières

Désormais  toute  société minière qui désire s’installer en Guinée doit nécessairement  s’engager á transformer  le minerai sur place pour favoriser un  décollage économique rapide. C’est l’ambition affichée par les autorités à tous les niveaux.

La Guinée est l’un des pays les plus riches d’Afrique, il est détenteur de 2/3 des réserves mondiales en bauxite (minerai d’aluminium), estimées à plus de 20 milliards de tonnes avec des  teneurs de 42 à 60 % en aluminium et deuxième exportateur dans le monde. Il possède le plus grand gisement de minerai de Fer non exploité dans le monde á travers le Simandou.

La gouvernance  minière des autorités actuelles en Guinée est axée sur la transformation locale, pour permettre à la Guinée, de devenir à la fois un exportateur d’alumine et d’aluminium.  C’est une volonté affichée  du gouvernement d’Alpha Condé de transformer le minerai sur le sol guinéen.

Avec cette stratégie, la Guinée passera  le cap de pays en voie développement  pour accéder à l’émergence économique en prenant en compte les préoccupations socio-économiques des populations guinéennes.

Dans un discours très récent, le Président de la République, le Professeur Alpha Condé a déclaré ceci:

Nous ne souhaitons pas seulement que la Guinée soit fournisseur de matières premières. Nous souhaitons que les matières premières soient transformées sur place et que tous ceux qui exploitent la bauxite en Guinée soient obligés de construire une usine d’alumine car,  nous ne pouvons pas être seulement fournisseurs de bauxite sans aucune plus-value.

Dans la même démarche, le ministre des Mines et de la Géologie, Monsieur  Abdoulaye Magassouba, a souligné que :

La Guinée souhaite attirer des partenaires qui s’inscrivent dans le cadre de la vision de notre pays qui est celle d’un développement minier responsable

Ces allocutions du Président Alpha Condé et de son ministre des mines démontrent   l’engagement et la détermination du pouvoir actuel  á s’orienter vers  la transformation des matières premières sur la terre africaine de Guinée.

Conscient du retard du pays, en dépit de l’exploitation de ses ressources minières qui remonte à l’indépendance, le premier Magistrat du pays veut désormais se tourner vers une dynamique capable de résoudre les problèmes de précarité auxquels les citoyens sont confrontés depuis des lustres.

Le changement de politique minière va créer sans doute assez de possibilités et d’opportunités aux jeunes  mais aussi à tous les Guinéens.

D’abord, l’implantation des usines permettra à la Guinée d’exporter de l’alumine et de l’aluminium á un prix concurrentiel sur le marché international ; la création de l’emploi pour des milliers  de jeunes,  l’amélioration des conditions de vie des populations, le développement communautaire, l’émergence des infrastructures  ainsi que  la lutte contre la pauvreté.

Sur l’image illustrative, le ministre des Mines et de la Géologie, Monsieur Abdoulaye Magassouba et Docteur David Makongo, à la fois expert des mines et investisseur dans le secteur.  Comme pour dire que les mines guinéennes sont de plus en plus  attractives.

Mamadou Aly Barry

Barryaly77@gmail.com

 

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire