KAGBELEN-DUBREKA : un axe quasi impraticable

C’est peu de le dire. L’état du tronçon Kagbelen-Dubréka est critique. Pour les usagers, le calvaire y est de telle sorte qu’on se demande que valent les services d’entretien routier et des pistes rurales.  

En fait, sur ce trajet, les usagers ne sont pas les seuls à payer les frais d’une route qui n’existe plus que de nom. Les véhicules aussi y sont malmenés. Ainsi, on entend les pneus qui patinent dans la boue rougeâtre en dégageant des colonnes de fumée de couleur ocre. Il n’est pas non plus rare d’entendre de bruits stridents de véhicules se cognant contre les parois des profonds nids-de-poule. Bien entendu, dans une telle situation, les embouteillages sont quelque chose de tout à fait normal.

Du côté des citoyens, on dénonce surtout un abandon total de la route par l’Etat et ses services. Mamadou Sylla, chauffeur pratiquant le tronçon, s’est ainsi plaint :

Il faut  se dire la vérité. Nous souffrons vraiment sur ce tronçon. La route n’est pas du tout bonne, vous voyez ces grands trous, ils gâtent nos véhicules. Bien que tous les jours nous payons des tickets, mais elle n’est pas aménagée  et est même abandonnée par l’Etat.   On croirait à peine que ce tronçon fut l’une des meilleures routes sous le régime de feu le général Lansana Conté.

Un parallèle qui en dit long sur le désarroi des usagers.

Balla Yombouno

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire