ELI KAMANO : la marche tourne à l’arrestation

Elle se voulait symptomatique du ras-le-bol des Guinéens face à un certain nombre de dérives de la part du régime incarné par le président Alpha Condé. Elle se voulait également une démarche totalement citoyenne parce que n’étant officiellement adoptée par aucune entité politique. Mais la marche qu’avait appelée Eli Kamano, le reggaeman, a tout simplement tourné court. Le principal initiateur lui-même ayant été mis aux arrêts, quasiment au point de départ.

En effet, selon nos informations, c’est au niveau de la Tannerie que des gendarmes ont arrêté Eli Kamano, alors qu’il était à la tête d’un groupe de marcheurs manifestement engagés. L’artiste conduit, nous dit-on à la DPJ (direction de la police judiciaire), le reste du groupe a été facilement dispersé par les forces de l’ordre. Quant au motif de l’arrestation du meneur, il serait lié au fait que la marche n’ait pas été autorisée. Le gouvernorat invoquerait un vice dans la procédure pour justifier l’opposition à la marche, alors même que le meeting de l’opposition républicaine d’hier avait été autorisé. De fait, en lieu et place de trois, la lettre d’information adressée par les organisateurs aux autorités ne comporterait que deux signatures. Ce serait cela le fond du problème.

 

Facebook Comments
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

1 Comment

  1. Pingback: maliweb.net - Guinée : tempête sur Conakry

Laisser un commentaire