UFDG, PARTI TERRORISTE : Bantama persiste et signe

Ce samedi 15 juillet, les démêlées judiciaires entre l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et Sanoussy Bantama Sow au sujet des propos dans lesquels ce dernier a traité le parti de Cellou Dalein Diallo de ‘’terroriste’’ ont occupé l’essentiel de l’AG ordinaire du RPG-arc-en-ciel. Et c’est le conseiller de mission à la présidence de la République qui s’est efforcé de démontrer que ses accusations à l’encontre du principal parti de l’opposition sont fondées. En conséquence, il promet de ne pas se débiner et de répondre à la convocation du juge, le 9 août prochain.  

Tout au début de son exposé, Sanoussy Bantama Sow s’est employé à justifier le discours qui lui a valu la plainte de l’UFDG :

Chacun de vous a appris que l’UFDG a porté plainte contre Bantama Sow parce que Bantama Sow a dit que l’UFDG est un parti terroriste.  Quand  tu es au marché Madina, tu as une boutique, si tu ne colles pas la photo d’Elhadj Cellou ou que tu n’es pas de l’UFDG, tu es menacé et terrorisé. Quand ils organisent des manifestations, ils terrorisent toute la ville. Sur tout le long de l’axe Hamdallay-Bambeto-Cimenterie, c’est une intifada. Les véhicules sont brûlés, des motos arrachées aux propriétaires, des personnes brigandées, des téléphones retirés, bref, la population est fatiguée parce que la ville est paralysée. Un parti politique qui fait ça comment on doit l’appeler ?

Et les militants de répondre en chœur : « C’est un parti terroriste »

A en croire Bantama Sow, le caractère terroriste de l’UFDG, c’est aussi le comportement son comportement dans la région du Fouta, son bastion : 

J’ai fait le tour du fouta, j’ai fait le tour de la ville de Labé en 2010, 2013 à la faveur des élections législatives et en 2015, si tu ne mets pas la photo de Cellou devant ta boutique, on s’attaque à toi. Si tu n’es pas avec lui, tu as un baptême ou mariage,  on te boycotte. La preuve c’est que quand ils ont proclamé les résultats de 2010, les maisons d’Elhadj Bah Ousmane ont été incendiées à Pita. Un parti qui se comporte comme ça comment on doit l’appeler ?

De nouveau, le public de répondre comme un seul homme : « Terroriste »

Ainsi, selon Bantama qui se dit par ailleurs, ciblé par une menace de mort de la part de l’UFDG, le terrorisme auquel il fait allusion, n’est pas celui qui consiste à poser des bombes. N’empêche qu’à ses yeux, les comportements de l’UFDG, de son leader et de ses militants sont de nature à terroriser la cité et les habitants qui ne sont pas de la même formation politique.

« Je vous donne rendez-vous au tribunal de Mafanco… »

L’ancien ministre délégué des Guinéens de l’étranger en a aussi profité pour éliminer tout éventuel quant à son attitude face à la convocation du juge. Dans un langage aussi précis que clair, il promet de répondre sans avocat :

Chers militants du RPG, n’ayez pas peur pour Bantama, je suis prêt à l’affronter devant tout le monde. Je vous promets que Bantama Sow n’ira pas avec un avocat. Je viendrais démontrer devant les juridictions que l’UFDG terrorise les Guinéens. Je ferai sortir des vidéos dans lesquelles les militants exhibent des coupe-coupe, des bâtons et des cailloux. Je vais exhiber des vidéos dans lesquelles des véhicules de la gendarmerie sont incendiés, des policiers  et gendarmes blessés. (…) Je jure que je prouverai à l’opinion que l’UFDG, avec à sa tête Cellou Dalein Diallo, est un géant aux pieds d’argile. Je vous donne rendez-vous au tribunal de Mafanco, je démontrerai que Cellou  est un danger pour la Guinée, il veut diviser la Guinée, il a cultivé la violence dans ce pays

Balla Yombouno

628742308

 

Facebook Comments
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire