MINISTERE DE LA SECURITE : une responsabilité supplémentaire pour Boubacar Kassé

En tant que porte-parole de la police nationale, l’homme est déjà bien habitué au monde des médias où il n’est pas non plus un inconnu. Eh bien, ce rapport est appelé à s’intensifier, dans la mesure où Boubacar Kassé, commissaire divisionnaire et également directeur régional de la police de Conakry, vient de se voir confier la responsabilité de l’ensemble du département de la sécurité. Cette nouvelle nous est parvenue récemment, suite à un arrêté ministériel. Aussi, le commissaire Boubacar Kassé est désormais l’unique personne habilitée, entre autre à porter dans le débat public des informations relatives à la politique du département, ses objectifs et ses résultats en vue éventuellement d’obtenir le soutien et l’adhésion des populations.

Au cours d’un entretien qu’il a accordé à notre reporter, le nouveau porte-parole du ministère de la sécurité et de la protection civile réitère son engagement à s’acquitter honorablement de la tâche à lui confier, de manière, dit-il, aux attentes des uns et des autres, en vue d’une collaboration fructueuse entre la police et les citoyens :

L’exigence de la société à être informée fait en sorte que nous soyons soumis à une pression médiatique de plus en plus forte, à l’obligation de rendre compte de nos activités, nos comportements, aussi nos performances. Je m’engage à maximiser l’impact favorable des messages et de minimiser l’impact défavorable, mais aussi, porter bel et bien les décisions et recommandations prises et rapporter les faits tels que vécus au quotidien. Dans l’exercice de ma mission, je m’engage à consulter et à collaborer avec tout le monde : ma hiérarchie, mes collaborateurs, les chefs de services et à minimiser les risques de frustration de tous ordres qui peuvent être l’une des causes de la perte de notoriété de la police guinéenne.

Et pour y arriver, faisant montre d’humilité, il sollicite ouvertement la collaboration aussi bien de son département que des médias, ses partenaires de terrain :

Dans ma mission de communication et de défenseur des intérêts de la police, j’aurais besoin de la participation, de la disponibilité et de la contribution effective de l’ensemble des policiers, de la collaboration des médias afin d’apporter de la clarté et de la crédibilité dans les messages que nous transmettions aux populations.

Ibrahima Kindi BAARY

621 265 823

Facebook Comments
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire