PUTSCH MANQUE : la Turquie se souvient

15 juillet 2016-15 juillet 2017, cela fait un an depuis que le régime de Recep Tayyep Erdogan a failli se faire renverser suite à une tentative de coup d’Etat. Un an après donc, la commémoration est de rigueur de la part d’Ankara. Ainsi, à Conakry, l’ambassadrice turque, Nur Sgaman a animé une conférence de presse au cours de laquelle elle redonné sa version sur ce qui s’était passé au cours de cette fameuse soirée du 15 juillet 2016.  Naturellement, en filigrane, sont revenues les accusations contre l’opposant Fethullah Gulen, présenté par le régime turc comme un terroriste.

Présentant les putschistes comme des « comploteurs », l’ambassadrice a rappelé qu’ils ciblaient les principales provinces de la Turquie, y compris Istanbul et Ankara.  Ils auraient en outre tiré sur d’innocents civils et auraient essayé de s’emparer des points stratégiques. Bref, les événements restent encore frais dans la mémoire de la diplomate turque :

Le 15 juillet 2016, nous avons vécu malheureusement une journée très difficile. Ce jour-là, lorsque nous avons vu les avions de chasse survoler Ankara et Istanbul, nous avons tout de suite compris que quelque chose de mal se passait. Au cours des heures qui ont suivi, ce sentiment s’est intensifié lorsque nous avons compris que ce qui se passait était plus qu’un coup d’Etat militaire et que les auteurs de cette horrible attaque étaient réellement les disciples de Fethullah Gûlen, un homme qui se considère comme ‘’l’Iman de l’univers’’.

Et si la tentative de renversement du régime avait ainsi échoué, c’est selon Nur SAGMAN, en grande partie grâce à l’engagement de la population civile qui s’y est opposée avec une héroïque résistance, mais aussi  grâce à l’appel à la résistance que le président turc avait lancé via les ondes de la Radiotélévision turque (TRT)

On peut vraiment dire que la démocratie a été protégée par les civils qui s’étaient rassemblés pour s’opposer au coup d’Etat (…). Tous les partis politiques au sein de la grande Assemblée nationale turque se sont unis et, dans leur dénonciation du coup d’Etat manqué, ils ont émis une déclaration commune. Donc, on peut dire que la démocratie turque a une fois encore fait ses preuves. Ce sont les citoyens turcs eux-mêmes qui ont sauvé la démocratie turque. Malheureusement, nous avons eu 250 martyrs et plus de 2000 blessés .Nous célébrons cette journée qui est pour nous la journée de la démocratie. Donc, cette triste journée sera célébrée demain samedi ici même à la résidence de notre ambassade.

S’exprimant ensuite sur ce que les détracteurs du régime turc assimilent à une purge massive et des violations des droits humains liées à cette tentative de coup d’Etat, l’ambassadrice a indiqué qu’il s’agit de mesures s’inscrivant dans la logique d’une enquête qui devait permettre de situer les responsabilités. Les choses étant désormais plus claires, elle assure que le processus de détente est en cours. 78 affaires judiciaires seraient toutefois en cours dans 23 provinces. Toutefois, s’empresse-t-elle d’ajouter :

Des recours administratifs et judiciaires internes existent pour examiner les mesures  pour ceux qui prétendent avoir été  soupçonnés à tort. A ce jour, plus de 300 établissements  fermés ont été rouverts. Plus de 30.000 fonctionnaires  ont été réintégrés par le biais de conseil administration

Dans cette période difficile pour le régime turc, il a reçu le soutien d’un certain nombre de pays à travers le monde, dont la Guinée. D’ailleurs, révèle Nur Sagman :

J’étais en Turquie quand ça a commencé et le premier appel que j’ai reçu était celui de Monsieur le président Alpha Condé. Il a toujours été à côté de nous. C’est très important. Vous savez, on reconnait ses vrais amis pendant  ces moments difficiles.

En effet, il convient de rappeler qu’une menace de fermeture avait plané sur les écoles ‘’La Citadelle’’ soupçonnées de servir de courroie de transmission des financements dont se serviraient Fethullah Gullen.

Balla Yombouno

628742308

 

Facebook Comments
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire