GUINEE : le code électoral ne sera pas réexaminé

Faut-il y voir l’effet de la menace proférée par l’opposition républicaine ? Peut-être bien. En tout cas, à l’issue du conseil des ministres de ce jeudi, on en sait un peu plus sur l’attitude que le président Alpha Condé compte adopter au sujet du code électoral. En dépit des appels en faveur du réexamen de loi, cette dernière pourrait bien être promulguée conformément à l’arrêt de la Cour constitutionnelle. C’est du moins ce qui ressort du compte-rendu du Conseil des ministres de ce jeudi, dont notre rédaction détient une copie.

Selon le compte-rendu fait par le porte-parole du gouvernement, au titre de message du président de la République,

(Il) a demandé au gouvernement d’assurer le suivi de la mise en forme du code électoral au niveau de l’Assemblée nationale, Conformément à l’arrêt de la cour constitutionnelle, afin de finaliser les formalités de promulgation.

Joint au téléphone pour un éclairage, le juriste Mohamed III Kaba explique :

L’expression « mise en forme » veut dire que le gouvernement confie à l’Assemblée nationale le soin d’extirper de la loi les dispositions détachables dont la Cour constitutionnelle avait dit qu’elles sont contraires à la constitution. Donc, c’est ce n’est pas un renvoi pour une seconde lecture. Tout au contraire, le président de la République fait le choix de promulguer les dispositions qui avaient été déclarées conformes avec la constitution.

Cette annonce risque bien de mettre de l’eau dans le moulin de ceux qui pensent qu’en raison des avancées de ces derniers jours relativement à la mise en œuvre de l’accord politique du  12 octobre, les menaces de manifestations brandies par l’opposition républicaine, ne se justifient pas. Naturellement, on s’attend à ce que Cellou Dalein Diallo et Cie rétorquent que leurs menaces sont justement de beaucoup dans ce petit progrès.

Facebook Comments
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire