PHARMA GUINEE : deux magasins partis en fumée

C’est l’une des principales informations de ce week-end. L’incendie qui, la nuit dernière, s’est déclaré dans l’enceinte de la Pharmacie centrale de Guinée, dans la commune de Dixinn. Né d’un court-circuit, a-t-on confié à notre reporter, l’incendie a emporté deux des trois magasins et leurs contenus, notamment des produits antirétroviraux.  Des dommages dont l’ampleur s’expliquerait par le fait que les flammes ont dicté leur loi durant toute la nuit dernière. En sorte que ce samedi matin, quand notre reporter s’y est rendu, les sapeurs-pompiers se battaient encore contre les flammes.

Selon Agathe Lama, qui loge à quelques mètres des magasins qui ont pris feu, l’incendie a commencé dans les environs de 21 heures. Quelques minutes avant, dans les alentours, on avait senti l’odeur de brulure de câbles électriques. Le premier réflexe dans la famille Lama fut naturellement de vérifier que la fameuse odeur ne venait d’aucune des chambres de la maisonnée. Et on en était à cette vérification, quand un des membres de la famille a remarqué une fumée se dégageant des climatiseurs de la Pharmacie centrale. Presqu’aussitôt, les flammes ont jailli du même endroit. Très vite, grossissant au fur et à mesure, elles ont pris les magasins.

Naturellement, on a tout de suite fait appel aux sapeurs qui seraient arrivés environ 10 mn après. Des témoignages recueillis, les soldats du feu, aidés par les jeunes du coin, se seraient battus  sans retenue. Malheureusement, ça n’a pas été suffisant. Car deux des magasins et leurs contenus ont été réduits en cendre. Un troisième a même été calciné à moitié.

Revenant au court-circuit, notre source pense qu’il pourrait avoir été généré par une certaine instabilité dans la fourniture du courant

Le courant faisait des va-et-vient, et pour la troisième fois, dès que le courant est  arrivé,  on  a senti cette odeur de brûlure de câbles électrique et des produits chimiques,  suivi presqu’instantanément des flammes.

Sous le choc, le directeur de la pharmacie centrale de Guinée, Dr. Konaté, réussit à donner sa version du sinistre :

Dans les environs de 21- 22 heures, on a constaté la fumée et nous avons mobilisé l’équipe de la protection civile qui moins de 10 minutes après, s’est retrouvée là avec le quartier qui s’est vraiment mobilisé. Mais malheureusement, on a perdu le contenu de deux magasins où étaient stockés des produits importants. Aujourd’hui, l’heure est l’état des lieux. Les partenaires techniques qui appuient le gouvernement dans le cadre de l’acquisition de ces produits sont là et disponibles. Nous allons procéder  à l’inventaire  systématique de tout ce qui a été perdu. Inventaire qui sera d’autant plus facile à faire qu’on a heureusement réussi à sauver tous les documents de gestion et  la base de données.

Au sujet de l’origine de l’incendie. Dr. Konaté se veut prudent :

 La sécurité  est disponible aussi depuis là pour essayer de faire la lumière, parce qu’on ne sait pas à quoi est dû l’incendie et je crois que c’est leur boulot ils vont le faire. Au moment  venu, on vous donnera tous les détails.

En effet, alertés, le commissaire Boubacar Kassé et le ministre Abdoul Kabélé Camara se sont rendus sur les lieux pour non seulement constater les dégâts mais aussi pour sécuriser les installations par le déploiement des agents.

Balla Yombouno

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire