CCML 2017/JOURNEE DE L’ENFANT AFRICAIN : la fondation SMB-WAP fait don de deux sculptures à Conakry

Trois raisons se rattachent à la cérémonie de pose des deux sculptures qui a lieu hier de part et d’autre du pont 8 novembre. Une première consistait à participer ainsi à la commémoration de la journée de l’enfant africain, née du besoin de rendre hommage aux jeunes de Soweto massacrés en 1976 par le régime de l’apartheid en Afrique du sud. C’est ce qui justifie le choix porté par la Fondation SMB-WAP pour le portrait de Nelson Mandela sur fond du numéro matricule, 46 664, de l’ancienne icone sud-africaine, du temps de sa longue détention. Une autre raison se rattache au besoin de participer au grand événement culturel qu’est Conakry capitale mondiale du livre. D’où la sculpture représentant un livre ouvert, avec marquées à l’intérieur des citations célèbres d’auteurs tout aussi célèbres. La dernière raison plutôt subtile celle-là réside dans le fait que les deux œuvres participeront à coup sûr à la beauté de la capitale guinéenne. Un triple objectif réussi par l’artiste français Stéphane Cipre, auteur des deux sculptures. Finalement, que les autorités du pays aient pris part à la cérémonie n’avait rien d’anecdotique.  

Pour ce qui est de la sculpture représentant le livre, il est à quatre facettes. Tout d’abord, il y a celle du masque Nimba, connu en Guinée comme symbole de fertilité. Ensuite, celles du président Alpha Condé et du livre lui-même. Enfin, la dernière facette est un subtil clin d’œil à un autre personnage clé de l’histoire, à savoir le pasteur héros des droits civiques aux Etats-Unis, Martin Luther King.  Stéphane Cipre lui rend hommage en gravant son fameux I have a dream sur la dernière facette.

Dans son intervention de circonstance, Fadi Wazni, le président du Conseil d’administration de la Société minière de Boké (SMB) a fait part d’autres significations qui sous-tendent la conception des deux œuvres sculpturales :

Ce sont des œuvres qui ont une signification importante de par leur conception. Mais pour nous la SMB, cette conception à une autre signification cachée derrière tout ça. Il s’agit de la matière première qui a été utilisée, à savoir l’aluminium qui provient de la bauxite de la Guinée. L’accomplissement ultime de l’homme crée une œuvre d’art qui donne de l’émotion par la  technique et de  l’espoir par le message. Le message c’est que la culture du livre libère et émancipe. Il s’agit de transmettre ce message à nos enfants qui doivent redoubler d’effort. Avec la connaissance, on se libère ; avec l’ignorance, on s’asservit. Essayons de nous libérer par la connaissance. Aujourd’hui est le jour de l’enfant africain parce que 40 avant, un massacre avait eu lieu en Afrique du Sud. Pour ne plus jamais que l’Afrique vive des évènements aussi tragiques que ça, essayons d’approfondir nos connaissances. Car par la connaissance, nous devenons tolérants et vertueux

Présent à la cérémonie, l’artiste français Stéphane Cipre, a aussi pris la parole pour donner certains contours techniques de ses œuvres :

Je suis très fier de faire le portrait de Nelson Mandela, c’est un grand jour pour moi car cela fait un an et demi que je travaille sur le projet des deux monuments. Il y a 8 tonnes de matière qui sont parties de Conakry pour Paris. Ça été beaucoup de labeur pour arriver à ériger ces deux monuments ici. Le 1er qui représente le portrait de Nelson Mandela pèse 2.2 tonnes aves 3 mètres de hauteur. Et le second pèse 6.5 avec 4 mètres de hauteur.

Plein de gratitude, le commissariat général de Conakry capitale mondiale du livre dont l’événement est ultimement le géniteur des monuments, a tenu à remercier la Fondation SMB-WAP. Ainsi, le commissaire général, Sansy Kaba Diakité, a déclaré :

La fondation a voulu symboliser CCML par ces deux œuvres.  C’est un message d’espoir, d’éducation et d’avenir. Nous avons voulu inaugurer cet évènement à Conakry pour marquer l’année du livre dans notre pays. On a voulu marquer la journée de l’enfant parce qu’ils sont l’avenir, l’amour, le travail et le bonheur. On a voulu marquer la journée de l’enfant par ces deux monuments pour que cela soit gravé dans l’histoire de notre pays et de notre continent

Aminata Kouyaté

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire