AG RPG : chronique d’une médiation manquée

Décidément, la médiation dont nous nous faisions l’écho la semaine dernière entre les jeunes du RPG-arc-en-ciel et la directrice du port autonome de Conakry (PAC) n’en était pas une. Tout au moins, elle n’aura pas été aussi payante qu’on nous l’a laissé croire. Ainsi, à la faveur de l’Assemblée générale ordinaire de ce samedi, on a réalisé qu’il est question de clans et de factions au sein du parti présidentiel. La réconciliation de façade s’était visiblement faite avec une tendance qui a joué le jeu. Moyennant quoi ? On ne le sait pas encore.  En tous les cas, ce samedi, les deux tendances ont failli en venir aux mains aux abords du parti. Parce que le clan qui en veut encore à la patronne du port s’est vu refuser l’accès au siège du parti. Une mesure dont l’objectif était visiblement d’éviter que certaines manœuvres mal ficelées soient mises à nu.  

Malheureusement, on ne peut pas dire que la stratégie ait fonctionné. Parce que le clan bloqué, ne voulant pas se laisser faire, s’est mis à protester et, de fil en aiguille, une bagarre a éclaté devant le siège entre ce premier groupe et un autre dont on dit qu’il est composé de ceux qui sont favorables à dame Hawa Keïta. La brigade postée aux abords du siège se mêlant à la danse, les altercations ont duré environ trois quarts d’heure.

Au point qu’un membre du camp qui soutient la dame s’en est physiquement pris à notre confrère du site mosaiqueguinee.com, Thierno Ahmadou Camara. Le seul péché de ce dernier étant le fait d’avoir pris une image des altercations.  Une attitude que Sanoussy Bantama Sow a condamnée avant de présenter des excuses à la presse.  Dans la foulée, le ministre conseiller à la présidence de la République a promis une enquête pour démasquer les auteurs, afin qu’ils soient sanctionnés en conséquence.

Balla Yombouno

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com Tel : 628 10 87 62

Laisser un commentaire